Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal d’une Mamange Julie en hommage à son ange Cassandra.

A travers le Témoignage de Julie, nous apportons notre soutien à tous les par’anges

Bonjour,

Voilà je me décide à raconter l’histoire de ma petite princesse des étoiles Cassandra.

Après 4 ans d’essai, des traitements, des tests…, je fini par avoir ce test positif. Vu que dès mon plus jeune âge les médecins m’avait dit que je n’aurais pas d’enfants, je suis aux anges. J’apprends ma grossesse très tôt, avec mes soucis de santé, il faut faire les choses vite et bien.

A 3 semaines de grossesses je fais un décollement, je suis hospitalisée. A 6 semaines son cœur bat enfin et j’apprends par la même occasion que le décollement est dû à la perte du jumeau ou de la jumelle de mon bébé. Mais bon il en reste un, il est là il va bien, on y croit.

Mise en place de mes dialyses quotidiennes. De 3 fois par semaines, on passe à 6, mais bon je sais pourquoi je le fait. Je veux ce bébé, je l’aurais, j’ai déjà une dizaine d’échographie, je l’ai aimé dès que j’ai eu cette prise de sang positive.

A 12 semaines je perds les eaux. On me dit qu’il n’y a rien de bon à attendre mais que je ne peux pas arrêter la grossesse, il est trop tard pour une IVG. La procédure, attendre 15 jours pour faire une échographie et voir comment évolue la grossesse. Ils espèrent secrètement que le cœur s’arrête. Mais ma princesse est une battante. 15 jours après elle évolue normalement, il faut encore attendre que la maternité régionale nous reçoivent. 16 semaines, perte de sang, on me renvoie en me disant que bébé va bien. Je suis hors de moi mais on attends. Le lendemain encore une écho. Tout va bien rentrez chez vous.

Ils me rappelle le lendemain pour me dire que la maternité régionale refuse de nous recevoir. Soit on fait une IMG soit on le garde au risque qu’il soit handicapé. Avec les soucis de santé, impossible. On choisi l’IMG. Les démarches traînent, je doute, je prends Rdv à 300km de chez moi, je suis à 18 semaines. Et là mon monde s’écroule. Mon bébé est mort, ce n’est pas récent, cela fait au moins 15 jours soit le lendemain ou surlendemain de mes pertes de sang.

Il faut me faire accoucher et vite. Il n’en auront pas le temps, ma puce arrivera, ils n’auront pas le temps de poser la péridurale. J’accouche d’un bébé décédé in utero à 4 mois et demi, sans péridurale, avec un placenta qui restera bloqué et une hémorragie. Je crois que ce qui est le pire pour moi, c’est que je n’ai pas pu voir ma fille au vu de son état. Je garde une image que je ne vous décrirais pas, la seule chose que j’ai aperçu, personne ne devrait avoir à le voir.

Cela fait maintenant plus de 5 ans que Cassandra à rejoint les étoiles, la douleur est moins présente mais certains moments reste plus difficiles que d’autres. On apprend à vivre avec ce vide.

Depuis, j’ai fais une fausse couche, j’ai appris ma grossesse le matin, je l’ai perdu l’après-midi, mais j’ai aussi un bébé miraculé né à 7 mois de grossesse avec un poids mini de 1kg325. Mon cœur de maman aimerait tant un 3 ème enfant (je déteste dire que j’en ai qu’un, Cassandra restera mon 1er enfant) mais je sais que mon loulou revient de très loin. Je ne peux pas l’abandonner pour un autre enfant, il a besoin de sa maman.

Tendres pensée à tous nos anges et pleins de courage à toutes les mamans.

Cassandra je t’aime

❤️

Merci à Julie de nous avoir confié sa douleur et son chagrin, mais aussi l’espoir avec la naissance de son fils.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous seront toujours là quelque soit leur parcours…

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de mamange ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Author Mila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *