Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal d’une Mamange à qui nous pensons chaque jour , les drames qui ont frappés sa famille nous touche beaucoup. A travers ce Témoignage sur le deuil que Sylvie traverse nous souhaitons lui rendre hommage aujourd’hui

Je m’appelle Sylvie, mon histoire a commencée le 15 mars 2014.. Après une grossesse très compliquées et un accouchement plutôt difficile notre fils est venu au monde sans vie à 29 semaines de grossesse

?

Un ans plus tard j’étais de nouveau enceinte mais à l’échographie du quatrième mois le gynéco a décelé une tumeur dans mon utérus qui empêchait la croissance normal de notre bébé… J’ai donc dû subir une interruption médicale de grossesse pour mon bien à moi, tout a été très vite notre petite fille s’est envolée a son tour le 20 mai 2015

?

Ensuite j’ai eu le droit aux rayons et à la chimio avant de subir une intervention pour retirer cette tumeur et de reprendre la chimio et les rayons à plusieurs reprises. A ce moment là en plus de la perte de 2 bébés en à peine un an, dans mon esprit il était clair que plus jamais je ne pourrais être enceinte et je devais donc faire le deuil de ce désir de donner à tout prix un enfant à mon compagnon tout en me battant pour ma survie pour lui et pour ma fille née d’une union précédente….

Fin 2017 quelque jours avant Noël les médecins m’ont annoncé que j’étais en rémission tout en m’expliquant que rémission ne veux pas dire guérison et que je devait continuer à être suivie de très près car finalement on ne guérit Jamais véritablement de cette saleté de crabe, on peut rechuter a tout moment…

En mars de cette année lors d’un contrôle nous avons eu la grande surprise d’apprendre qu’un nouveau bébé c’était installé dans mon bidon… Nous étions heureux mais j’avais toujours cette peur malgré tout… Le gynéco m’a rassurée en nous annonçant que bébé se portait bien et que de mon côté tout allait bien aussi mais qu’il souhaitait malgré tout un suivi plus régulier à cause de mes antécédents médicaux… Il m’a conseillé l’amniocentèse que nous avons accepté… Un examen qui a été pratiqué en avril, ensuite je devais me reposer afin d’éviter toute complication qui pourrait apparaître dans la semaine qui suit cet examen… J’ai donc pris sur moi et pour le bien de notre bébé je me suis reposée…

Une semaine et demi plus tard je reçois un appel de mon gynéco, je me dis c’est tôt pour les résultats c’est pas bon…. Et à ma grande surprise il m’a annoncé que tout était normal que notre bébé se portait à merveille et il m’a demandé si nous voulions connaître le sexe car cet examens permet de connaître avant l’échographie, fou d’impatience nous avons dit oui et il nous a annoncé que bébé était une fille…

Pour moi ça a tout de suite été une évidence notre fille porterait le prénom d’une personne chère à mon cœur puisqu’elle me soutient beaucoup depuis le décès brutal de ma maman en 2018… J’ai proposé ce prénom à mon compagnon qui m’a dit qu’il aimait beaucoup mais préférait remplacer le”i” par un “y” j’étais aux anges ma princesse allait bien & j’allais pouvoir rendre un magnifique hommage à cette personne qui me soutient énormément même si elle n’a jamais su les vrai raison du choix de ce prénom… Notre princesse s’appellerait donc Myla…

Début mai, je ne me sentais pas bien, j’avais ce sentiment que quelques chose clochait alors j’ai pris rendez vous en urgence avec mon gynéco, il a fait une échographie puis il m’a regardé et m’a dit je vais chercher un autre appareil… Au fond de moi je savais déjà… Il a refait l’écho et là il m’a dit je suis désolée son petit cœur a cessé de battre…ensuite tout s’enchaîne, il faut avant même de réaliser décider avec lui si on laisse faire la nature et on attend les premières contractions ou si on interromps cette grossesse tout de suite ou encore si on programme cette interruption au cas où les premières contractions ne se font pas sentir…

Nous avons donc choisi de programmer l’intervention et notre princesse est allée rejoindre son frère et sa sœur le 7 mai 2019… Depuis je ne vis plus, je survis pour mon aînée. Ma fille me manque tout les jours un peu plus et mon mal être a brisé notre couple, je suis désormais seule pour surmonter tout ça, évidemment j’ai ma fille aînée mais c’est une adolescente alors les copines sont plus importantes et c’est bien normal… et je préfère la voir comme ça que triste… Je parle très peu de mon histoire car la seule qui me comprenait vraiment n’est plus là à présent, elle s’appelait Sarah & avait aussi confié son témoignage à Mila, il a été publié il y a quelques semaines sur ce blog. Souvent il m’ est arrivé de me dire que si je n’avais pas ma fille aînée je ne serais plus là.. mais je me bats pour la grande fille et pour que mes bébés de là haut soit fière de moi…

Voilà mon histoire et celle de mes enfants du ciel

?

Merci pour ce témoignage sur vos deuils ma chère Sylvie, merci de nous avoir choisi pour panser votre plaie et pour confier votre chagrin. Je ne peux vous cacher que je n’ai pas su retenir mes larmes quand j’ai lu la raison pour laquelle vous aviez choisis Myla comme prénom pour la puce… Nous souhaitons que toutes les Mamanges qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous seront toujours là.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de mamange ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Contactez nous sur facebook et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/

Author Mila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *