Priscillia, témoignage de Mamange

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de Priscillia

A travers le Témoignage émouvant de Priscilla, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour je m’appelle Priscillia, j’ai 29 ans et voici mon histoire.

Avec mon mari tout est allé très vite on s’est rencontrés à tout juste 21 ans, 2 mois après il s’installait chez moi et j’arrêtais ma pilule.

4 mois après je suis enceinte,on est heureux,on se croit invincible. Première écho à 8sa et là c’est le choc, on redescend vite de notre nuage, oeuf clair, prise de médicaments pour provoquer la fausse couche.

On garde espoir, on retente de suite, je tombe enceinte juste après mon retour de couche 3 semaines après.

J’ai la peur au ventre, première écho tout se passe bien à 8sa,puis écho des 3 mois bébé va très bien ouf on est rassurés.

Je sens les premiers coups très rapidement à 4 mois. Puis un jour je ne me sens plus enceinte, j’ai quelques pertes rosées, plus de nausées, je ne le sens plus.

Je vais aux urgences gynéco, on me renvoie chez moi en me disant “on vient pas ici pour une écho gratuite, pas possible de sentir votre bébé à ce stade madame”.

Je devrais être rassurée pourtant car 1 semaine avant j’ai eu ma visite du 4ème mois,le gynéco était pressé, il a vite fait écouté le cœur et m’a dit tout est ok. Je ne dors plus pendant 2 jours, je retourne donc aux urgences un soir, je suis seule, mon mari bosse, je suis à 4 mois et demi de grossesse.

On me fait l’écho, et là pas un mot, elle me dit je vais appeler le médecin, là j’ai compris.

C’est l’effondrement, le noir complet, son cœur s’est arrêté. Le début de la descente aux enfers. 

On me déclenche l’accouchement 3 jours après le 19 novembre 2012. J’entendais les pleurs des bébés autour pendant que moi j’accouchais de mon bébé mort né. 10h atroces, une hémorragie, accouchement très difficile. On a pu voir notre fils Ethan quelques heures après.

Une autopsie a été pratiquée, on apprend que ça faisait 3 semaines qu’il était décédé. Le gynéco s’est planté lors de mon contrôle des 4 mois, il a confondu mon cœur avec celui du bébé, mon fils était déjà décédé depuis plusieurs semaines.

On reprend les essais en janvier 2013, la peur au ventre. Mon fils me manque terriblement, beaucoup de prises de tête avec mon conjoint, on ne se comprend plus, je suis un fantôme.

Je retombe enceinte en septembre 2013 mais encore une fois plus d’activité cardiaque à l’écho des 2 mois. On recommence, je reprends des médicaments pour provoquer une fausse couche. 

Suite à tout ça, on a consulté une gynéco spécialisée en pma. J’apprends que j’ai un problème de coagulation du sang mais surtout que je suis en insuffisance ovarienne. J’ai 22 ans et j’apprends que j’ai la fertilité d’une femme de 40 ans. 

On s’engage dans le parcours pma, 6 mois de stimulation simple, une iac qui fut un échec.

On fait une pause, on se marie le 13 septembre 2014. Inscrite pour une fiv en mars 2015.

Mais surprise en janvier 2015 j’apprends que je suis enceinte, on met vite en place un traitement, piqures quotidiennes d’anticoagulant pour mon soucis de coagulation du sang. Grossesse éprouvante mais mon fils Loris naît le 29 septembre 2015 pour notre plus grand bonheur.

Le temps nous est compté car je serais bientôt ménopausée, je ne reprends donc pas de contraception. Et à notre grande surprise 4 mois après je suis à nouveau enceinte.

C’est reparti pour 9 mois de piqûres de lovenox car sans ça je ne peux mener une grossesse à terme.

Kelyo naît le 30 octobre 2016. Mes loulous ont 13 mois d’écart.

Ça a été dur, ça a failli nous coûter notre couple, ça nous a éloigné de beaucoup de personnes.

On a été au fond du trou mais aujourd’hui je peux vous le dire on s’en relève. Pas sans séquelles évidemment mais on en ressort plus fort.

Cela fait 7 ans que notre ange Ethan est parti, pas un jour ne passe sans que je pense à lui, je chéris chaque instant passés avec mes enfants car je sais combien ils sont précieux.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, toutes les femmes qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous serons toujours là pour Elles. Vous pouvez vous confier à nous. Comme Priscillia, si vous nous faites part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

2 réflexions sur “Priscillia, témoignage de Mamange”

  1. Bonjour
    J’ai aimé vous lire..votre histoire..votre peine.votre bonheur….j’ai vécue quelque chose de différent mais je vais ressentie vos mots..bonne continuation à vous et votre famille.

  2. Du tout cœur avec vous tous. Je suis maman de deux filles et ily a 2 semaine j’ai perdu mon bébé. J’allais sur ma 8 ème semaine lorsqu’on ma dit qu’il avait arrêté d’évoluer et que son petit cœur ne battait plus. C’est très dur a vivre. C’est une douleur au quotidien. Courage a tous
    Marina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Je me connecte à Mila 😊

 

Vos données personnelles sont utilisées pour traiter votre commande, soutenir votre expérience sur le site et aux fins décrites dans notre politique de confidentialité. Aucune revente de données n’est effectuée.

Mes Points

Points
Veuillez vous connecter si vous souhaitez voir vos points de fidélité

Mes Codes Promo