Le nouveau bracelet prénom / photo est là

Il est là, il arrive, tout le monde retient sont souffle : le nouveau bracelet prénom fait son entrée sur la boutique !!!! Sortez le CHAMPAGNE ! C’est d’ailleurs le nom de cette couleur que je vous présente aujourd’hui

Nouveau bracelet prénom, ce qui change :

Les perles sont en verre et même en cristal pour la version total black (acrylique dans la version précédente) avec des reflets fou-fou-fou complètement dingues et trop beaux.

Les dômes de verre sont plus petits (12mm contre 18mm sur la version précédente)

Il y a ENFIN le recto-verso (ça n’existait pas !!!)

On peut donc doubler le nombre maximum de prénoms (18 en bracelet et 22 en collier contre 9 et 11 auparavant)

Les nouvelles couleurs des médailles comme Champagne a fait son apparition, mais nous avons garder aussi certaines qui vous plaisaient beaucoup.

Les couleurs :

Plus de risque inutile pour les peaux sensibles avec l’argenture 60 microns, nous vous proposerons automatiquement l’acier inoxydable 304L (oui celui des boucles enfants!) : plus solide, plus durable, plus fiable et moins allergisant.

Pour commander le nouveau bracelet prénom, rien de plus simple, je vous fait une petite présentation

Etape 1 : Choisissez votre bijou : Collier ou Bracelet ?

Préférez le collier si vous (ou la personne à qui le bijou est destiné) a une activité manuelle et/ou qu’elle a souvent les mains dans l’eau. Ainsi le collier pourra être porté sans limites contrairement au bracelet qu’il faudra retirer pour ne pas altérer la personnalisation sous verre.

Etape 2 : Choisissez le nombre d’inscriptions.

Dans la case, notez-y vos inscriptions, Attention : c’est un prénom / mot par médaille. En cas de prénoms composés, cela n’est pas un soucis, notez par exemple : Marie-laure, le prénom entier sera sur une médaille avec une majuscule au début.  Si vous souhaitez mettre une date ou un mot, séparez bien par une virgule chaque inscription. Ex : Si vous nous notez « Marion, 12.03.89, Marie-laure » Il vous faudra prendre 3 inscriptions & vous recevrez un bijou avec 3 médailles, une avec Marion, une avec 12.03.89, une avec Marie-laure (si vous cochez « pas de recto/verso » et un bijou avec 2 médailles (médaille 1 avec Marion au recto, 12.03.89 au verso. Médaille 2 avec Marie-laure au recto et le logo MilaWithYou au verso pour ne pas la laisser nue si vous ne cochez pas la case « pas de recto/verso »)

Une fois vos inscriptions notées, vous avez la possibilité si vous le souhaitez d’y ajouter un ou plusieurs symbole(s). Choisissez dans le menu déroulant le nombre de symbole(s) que vous souhaitez. Choisissez votre motif et notez en dessous à quel prénom il correspond.  Si vous mettez un prénom qui n’a pas été noté dans la liste précédente, le symbole ne sera pas pris en compte.

Si on reprends l’exemple plus haut, si vous souhaitez mettre un symbole « ange » sur Marion, choisissez le motif de votre choix et notez « Marion » dans la ligne en dessous de celui-ci.  Attention à bien mettre un prénom que vous avez déjà mis dans vos inscriptions. Cette option n’ajoute pas de médaille supplémentaire mais un motif sur l’une de vos inscriptions déjà renseignées plus haut.

PLACEMENT DES MÉDAILLES

Le site vous proposera l’option « Pas de recto/verso » seulement si votre personnalisation le permet. Si votre personnalisation ne le permet pas, vos médailles seront automatiquement mises en recto/verso. Exemple 1 :

Vous choisissez 3 prénoms + 2 photo en ayant coché l’option « pas de recto / verso »

Vous recevrez alors un bijou avec 5 médailles telles que :

– Médaille 1 : prénom 1 – Médaille 2 : photo 1 – Médaille 3 : prénom 2 – Médaille 4 : photo 2 – Médaille 5 : prénom 3

Si vous prenez exactement la même configuration SANS avoir coché l’option « pas de recto / verso » vous aurez un bijou avec 3 médailles telles que :

– Médaille 1 : prénom 1 au recto photo 1 au verso – Médaille 2 : prénom 2 au recto photo 2 au verso – Médaille 3 : prénom 3 au recto logo MilaWithYou au verso afin de ne pas le laisser nu, ce qui ne serait pas harmonieux.

Exemple 2 : Vous choisissez 4 prénoms + 4 photos sans avoir coché l’option « pas de recto/verso »

Votre personnalisation sera mise en recto/verso telle que :

– Médaille 1 : prénom 1 au recto photo 1 au verso – Médaille 2 : prénom 2 au recto photo 2 au verso – Médaille 3 : prénom 3 au recto photo 3 au verso – Médaille 4 : prénom 4 au recto photo 4 au verso

Exemple 3 : Vous choisissez 7 prénoms + 5 photos, votre personnalisation sera automatiquement mise en recto/verso telle que :

– Médaille 1 : prénom 1 au recto photo 1 au verso – Médaille 2 : prénom 2 au recto photo 2 au verso – Médaille 3 : prénom 3 au recto photo 3 au verso – Médaille 4 : prénom 4 au recto photo 4 au verso – Médaille 5 : prénom 5 au recto photo 5 au verso – Médaille 6 : prénom 6 au recto prénom 7 au verso

Exemple 4 : Vous choisissez 11 prénoms,  votre personnalisation sera automatiquement mise en recto/verso telle que :   – Médaille 1 : prénom 1 au recto prénom 2 au verso   – Médaille 2 : prénom 3 au recto prénom 4 au verso   – Médaille 3 : prénom 5 au recto prénom 6 au verso  – Médaille 4 : prénom 7 au recto prénom 8 au verso – Médaille 5 : prénom 9 au recto prénom 10 au verso – Médaille 6 : prénom 11 au recto – logo MilaWithYou au verso afin de ne pas le laisser nu, ce qui ne serait pas harmonieux.

Point de vigilance : ATTENTION A L’ORTHOGRAPHE ! Nous sommes très rapides : dans la demie-heure qui suit votre commande vos verres sont déjà réalisés ! C’est pourquoi il nous est techniquement impossible de prendre des modifications après la validation de votre commande. Relisez vous plusieurs fois si nécessaire, nous ne pourrons pas corriger une médaille en cours de fabrication. La seule solution en cas d’erreur de votre part sur une inscription sera le rachat d’une nouvelle médaille. Vous pouvez lire notre article à ce sujet ici.

Etape 3 :

Cette étape est facultative, elle est présente pour les personnes qui souhaitent mixer photos et inscriptions sur le même bijou. Choisissez votre nombre de photos, chargez vos fichiers et le tour est joué. Gardez un œil sur votre boîte mail, en cas de fichier(s) non valide(s) nous vous contacterons par mail. Si vous ne souhaitez aucune photo sur votre bijou, choisissez 0 . Pour prendre connaissance du traitement des photos et lire nos conseils pour choisir une photo optimale, lisez cet article.  Une photo correspondra à une médaille en plus sur votre bijou ou un verso en plus selon la disposition choisie.

Etape 4 :

Le choix de la longueur de votre chaîne.

Pour les Bracelets, si vous ne connaissez pas la taille de poignet de la personne à qui vous offrirez le bijou, choisissez la taille standard : 18/21cm. C’est celle qui est vendue dans 95% des cas. La taille « poignet fin » est vraiment faite pour les personnes ayant un tout petit poignet : 15/18cm. La taille « poignet large », pour les personnes ayant un fort poignet : 21/25cm. Nous proposons le sur mesure si vous savez le nombre exact de centimètres que vous souhaitez.

Pour les colliers, la morphologie n’a pas d’importance, c’est une question de préférence de chacune. Nous proposons le collier traditionnel en 48cm & le sautoir en 70cm. Vous pouvez également nous le demander en sur mesure et il sera conçu à la mesure souhaitée.

Indications complémentaires

Le bijou est en acier inoxydable 304L, la matière la moins allergène possible qui existe sur le marché mondial en ce moment afin de garantir à chacun la meilleure qualité.

Nous ne proposons pas de prototype sur ce modèle, vous ne pourrez donc pas voir le rendu avant la réception du bijou mais rassurez-vous si vos photos ne sont pas optimales vous serez contacté très vite par mail pour nous en fournir d’autres si possible.

Certaines Breloques peuvent changer d’un modèle à un autre selon les arrivages de marchandises.

Après la validation de votre commande, ce qu’il faut savoir

Vous choisissez vous même la méthode de séchage qui vous convient. La livraison standard induit un séchage naturel plus long. Votre commande quitte l’atelier en moyenne après 10 jours ouvrés. La livraison premium induit une technique de séchage plus coûteuse mais plus rapide. Votre commande quitte l’atelier dans les 3-4 jours ouvrés qui suit sa validation.

Nous travaillons avec la Poste, les envois sont faits en lettre suivie. Le numéro de la lettre vous sera adressé par mail (surveillez vos spams et indésirables) et vous pourrez suivre l’acheminement par le site de la Poste.

La case « message »juste avant le paiement vous permet de laisser un message si vous faites livrer votre colis directement à son destinataire, nous recopierons votre mot et le joindrons à votre commande dans le cas où c’est un cadeau. Si vous avez une question, ou un doute ou un souci, vous pouvez utiliser cette case pour nous laisser un message. Nous vous apporterons la réponse par e-mail.

Nous contacter, nous écrire

Vous avez un doute, vous avez besoin d’un avis ou d’un conseil, contactez-nous AVANT de commander. Nous serons ravis de vous aider à créer le bijou le plus parfait possible en prenant en compte vos consignes. Vous pouvez nous joindre par mail contact@milawithyou.com ou par messenger via facebook

Après votre commande

Vous avez reçu votre bijou et il vous plait beaucoup, laissez nous votre avis sur notre livre d’or

Vous avez besoin de rajouter une médaille, commandez la en ligne

Prendre connaissance des Conditions Générales de Vente

Pour retrouver toute la nouvelle collection, rien de plus simple, suivez le lien vers nos BEST SELLERS car c’est notre défi de faire rentrer cette nouveauté dans le top des meilleures ventes le plus vite possible !

Marie, en souvenir d’Arya

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de Marie

A travers le Témoignage émouvant de Marie, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour je m’appelle Marie et j’aimerai partager mon histoire.

Ça fait maintenant 4 ans que je suis avec mon conjoint. En 2018 nous décidons d’arrêter la contraception car nous désirons tout les deux un enfant. Au bout de 6mois (fin mai)  je me rend compte d’un retard de règles, je décide donc de faire un test de grossesse et à ma grande surprise le test était positif, la prise de sang était également positif à ce moment là je n’arrivais toujours pas à le croire, je fais part de cette nouvelle à mon conjoint il était aussi heureux que moi !! 

Viens le moment où je fais ma première échographie ce moment si magique, car à ce moment précis j’ai vue réellement qu’il y avait en moi un petit être je l’aimais déjà tellement.  La gynécologue me dit à la première écho que mon bébé avait un léger retard de croissance mais qu’il ne fallait pas que je m’inquiète. 

Au bout de 6 mois de grossesse ma gynécologue me conseille d’aller faire une amniocentèse pour être sur que mon bébé est en bonne santé car au vue de sont retard de croissance et d’autre soucis  elle préférai vérifier tout en me rassurant que ce n’était sans doute rien d’inquiétant. Elle me dirige au CHU de Dijon pour faire l’amniocentèse, mon conjoint et moi devons faire une prise de sang pour vérifier que nous n’avons pas d’antécédents génétiques.

Au bout d’environ 3 semaines l’hôpital de Dijon me contacte pour me dire que les premiers résultat étaient bons et que les prochains résultats arriverai quelques semaines après. Tout au long de ma grossesse j’avais un mauvais pressentiment mais je me rassurait et mon conjoint aussi.

Le 2 janvier 2020 j’étais à la fin de mon 7éme mois nous avons rdv avec le médecin en génétique il avait reçu les résultats, nous entrons dans sont bureau et à son regard j’ai compris qu’il allait nous annoncer une mauvaise nouvelle, ma fille Arya avait une maladie et à cause de cette maladie ma fille n’aurai pas eu une vie normal, elle aurai eu un problème de croissance, de l’épilepsie un retard psychomoteur etc… elle aurai passé sa vie a l’hôpital. Nous ne voulions pas ça pour elle. Le médecin me propose de faire se qu’on appelle une IMG (Interruption Medicale de Grossesse) nous décidons pour le bien de notre fille d’accepter L’IMG.

Le 9 janvier 2020 je rentre a l’hôpital accompagnée de mon conjoint, l’équipe soignante me prépare à l’accouchement à 10h le médecin arrive pour injecter un produit pour que ma fille s’endorme à jamais, c’était le pire moment de ma vie mon conjoint était là à me serrer fort pour essayer de me calmer c’était tellement dur.

Le 10 janvier 2020 ma fille nait à 2h08 du matin j’attendais qu’une chose c’était son cri.. mais rien. L’auxiliaire puéricultrice me donne ma petite fille, ma beauté, mon ange elle était tellement belle et si petite je l’aimais tellement j’ai profié de chaque moment avec elle. Le moment le plus dur pour mon conjoint et moi c’était de la laisser partir rejoindre les étoiles. Je tiens à remercier l’amour de ma vie car sans lui je ne serai pas la à vous parler c’est lui qui m’a donner la force de continuer. 

Merci à Marie de nous avoir fait confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Marie contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Anne Sophie et sa Princesse des Anges : Ellia

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de Anne Sophie

A travers le Témoignage émouvant de Anne Sophie, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Je me présente Anne Sophie , je suis maman d un petit garçon prénommé Liam. Et aussi une Mam’Ange d’une petite princesse prénommée Ellia. Alors je vous raconte donc mon histoire.. 

Le 14 février je fais le test de grossesse qui s avère être positif , je savais que j étais enceinte avant même de faire le test. L instinct🤩.
Je fais donc cette belle surprise à mon conjoint , pour la Saint Valentin en lui écrivant une belle lettre pour lui annoncer cela et en cachant dessous le test.
Tout avait si bien commencé  , mis à part les nausées qui ont commencé à s installer , je n’arrivai plus à manger beaucoup et j’avais perdu quelques kilos mais tout allait pour le mieux .

Puis vient la 1ere écho, j étais toute émerveillée comme pour ma première grossesse , et quelques heures après l’écho je me mets à perdre un peu de sang. Mais après un contrôle de nouveau chez la sage femme , ça  été sans conséquence..tout va bien pour bébé.

Depuis le début de la grossesse j’avais le pressentiment que c’était une fille..
Quelques échos suivantes , la sage femme suppose une fille mais n’en est pas encore sur.. Donc on passe le cap  des 3 mois , donc pour moi le cap de la  fausse couche est écarté.  Car pour mes précédentes grossesses j’ai eu 2 fausse couche qui se sont fait tôt..

Je décide donc d annoncer la nouvelle à mes proches , en sachant un peu plus sur le sexe.( je suis donc dans mon 4eme mois) Quelques jours après avoir annoncé à mes proches cette merveilleuse nouvelle,  je me sens mal. Le Dimanche je me suis mise à avoir de grosses palpitations , gros maux de tête et des contractions,  je ne savais plus quoi faire , je me tournais dans tout les sens dans mon lit le temps que ça passe.

Après avoir contacté ma sage femme , elle me dit que j avais peut être fait une hypoglycémie mais cela me semblait bizarre car je m’étais réveillée vers 09h et avait mangé et bu quelque chose , et cela s’est passé vers 11h j’allais pas tarder à passer à table..

Donc cela a duré pendant une bonne heure , 1h30. Après s’est parti comme s’est arrivé.. J ai pris du spasfon comme m as conseillé ma sage femme et je me suis reposée. Je sentais toujours bébé bouger dans mon ventre. Le lendemain je me réveille et je me sens toujours aussi fatiguée,  même en étant allongé j’avais des étourdissement.  Nous décidions donc de nous rendre aux urgences. Nous sommes le 1er juin,  jour férié et beaucoup de mondes aux urgences.

J’ai attendu plus de 2h avant d être vu par un médecin,  qui me fait passer une batterie d examen.. quand je me suis rendue aux urgences , en aucun cas je pensais que bébé était en danger ou autre. Je me suis dis voilà c’est juste moi un petit coup de fatigue on va me prescrire des vitamines ou autre et puis ça ira.

Mais après la batterie d’examen , on revient me voir en me disant de ne plus marcher . Qu’on soupçonnait une embolie pulmonaire , et une thrombopénie sévère.
Mais là encore je m inquiète toujours pas pour bébé.  Je comprends pas trop ce qu’on me dit mais j’y crois.

Après des heures d attentes on revient me voir et m’annonce qu’on va faire une écho pour checker tout ça et ensuite je vais devoir aller passer un scanner pour confirmer l’embolie pulmonaire.

Donc on va faire l’écho toujours aux urgences et le médecin des urgences me sort qu’elle ne comprend pas trop , quelle n’est pas spécialisé là dedans , donc elle m’envoie en consultation maternité.  Je me dis ok pas de soucis, donc je ne m’inquiète toujours pas de la santé de mon bébé..

Je me dis c’est peut être vrai , ce n’est pas le même matériel et elle n’est pas gynécologue. ( mais au contraire elle avait compris ). J’arrive donc en maternité en salle de naissance et on fait la consultation. Elle me demande si j’avais pas perdu du liquide amniotique les jours précédents,  je lui dis non pas du tout.. 
Elle m annonce donc qu’il n y a plus d’activité cardiaque,  et qu’il reste très peu de liquide amniotique.  

Je n’en reviens pas comment cela peut il être possible . Mon dernier rendez vous avec ma sage femme datait de 5 jours et tout allait pour le mieux pour ma petite princesse..

On me dit donc qu’il se trouve qu’il y a un hématome rétro placentaire et que ça c’est la cause de son décès.. 
Mais ils n’arrivent pas forcément à comprendre comment cela est possible.. car c’est des choses qui peuvent arriver dans le 3eme trimestre de grossesse , et les causes sont : hypertension ou pré-éclampsie et je n’avais rien de tout ça.

Après cette terrible nouvelle on m’envoie faire mon scanner pour déceler si embolie ou pas.

Donc l’embolie pulmonaire est confirmée mais pas que, on m’annonce également que j’ai un trouble de la coagulation du sang. Et du fait que j’ai un hématome rétro placentaire,  je dois accoucher assez rapidement afin d’éviter tout risque d’hémorragie interne etc..

J’ai donc été transféré dans un autre hôpital,  qui dispose d une borne de sang au cas ou il y aurait besoin d’être transfusé. Donc arrivée sur les lieux , on m’annonce qu’à 4h du matin on me donnera un premier comprimé pour modifier le col. Puis que j’aurai 1 comprimé toutes les 3h pour déclencher les contractions.. Etant donné mon trouble de la coagulation je n’ai pas le droit à la péridurale rien du tout , juste à des micro doses de morphine.

Donc j’avais plutôt intérêt à réussir à accoucher par voie basse..car si ça marchait pas il aurait fallu faire une césarienne et ça aurait été plus compliqué,  par rapport aux risques hémorragiques,  mais aussi du fait qu’on était encore tôt dans la grossesse j’allais entrer dans mon 5eme mois , et ça m’aurait abîmé l utérus. Et pour les grossesses suivantes ça aurait été compliqué. 

Donc 3h premier comprime tout va bien , 6h premier comprimé pour donner les contractions,  la ça allait encore quelques douleurs mais supportable . 09h deuxième comprimé et là les douleurs deviennent de plus en plus intense , je ne savais plus comment me positionner pour me sentir bien , les douleurs m’ont même fait vomir. Après cela je me suis sentie mieux , puis je sens quelque chose couler , ce n’est pas les eaux car la sage femme au début a rompu la poche des eaux pour débuter les contractions.  C’était donc du sang , donc on appelle la sage femme , et elle voit donc que le col est complètement ouvert et va donc appeler son équipe.

Mais évidement elle s’en va les prévenir au lieu de juste les bipper ou sonner..Donc le temps entre son départ et son retour , je sens bébé descendre et qui commence à sortir..
Elles arrivent enfin et fait commencer le travail , en quelques poussées bébé est la..étant donné qu’elle n’était pas bien grosse ni grande , le jour de mon accouchement je devais entrer dans le 5eme mois. 
Avant l accouchement on m’avait demandé si je souhaitais voir bébé ensuite.. je leur ai dit que là franchement je saurai pas leur dire. Mais après avoir accouché ils m’ont reposé la question et j’ai accepté tout de suite..

Ils l’ont donc préparé avec ce qu’ils avaient sous la main , car étant donné son petit poids et sa petite taille  il n’y avait pas grand chose pour l’habiller. Elle arrive avec mon bébé dans les bras , et me demande si on savait le sexe je lui ai dis que pendant les échos,  la sage femme supposait que c était une fille..
Elle me dit oui c’est bien une petite fille. Donc je la prends dans les bras ,et je me mets à pleurer mon conjoint assis au loin s’effondre également.  Pourquoi cela nous arrive à nous sans raison, alors que tout allait pour le mieux  . Je la contemple et caresse son petit visage,  je remarque tout les petits traits fin de son visage , et je ne peux que contempler le fait qu’elle me ressemblait , c’est tout ce que je voulais, une fille qui me ressemblait,  en sachant que mon fils c’est le portrait craché de son papa. Je voulais une petite mini moi et dieu avait écouté mes prières.

Mais malheureusement , la vie en a décidé autrement..
Ils ont alors pris ses mensurations,  taille poids . Elle été déjà grande pour 4 mois et demi , elle faisait 27cm , si la grossesse été mené à terme ça promettait d être une grande princesse car mon fils est né avec 48.5cm .
Je l ai gardé avec nous 30min mais après je les ai appelé pour la récupérer car malheureusement elle commençait a perdre cette petite couleur rosée et commençait à devenir un peu bleu donc je voulais garder une bonne image d’elle .
Niveau accouchement tout s’est bien passé. Il devait ensuite se décider sur le service ou j’allais partir.. si on me montait en service gynécologique ou si j’allais en surveillance.. 
Mais après de longues heures à se décider je monte en service normal.

Je suis restée 1 semaine à l’hôpital , la montée de lait m’a fait me souvenir que j étais en suite de couches 😔. J’avais oublié ce passage là , d autant plus que c était mon souhait de l’allaiter à l’accouchement,  car j ai allaité pour mon premier,  c’était tout a fait naturel de le refaire pour elle..
Donc j’ai été placée sous traitement à mon retour en chambre pour le problème de coagulation et pour l embolie pulmonaire.  Injection de lovenox matin et soir tout les jours . 2 jours avant ma sortie de l’hôpital on a décidé de la voir pour la dernière fois , j ai décidé de lui écrire une lettre ✉.  

En sortant de l’hôpital la semaine ensuite on s’est rendu à la mairie pour l’inscrire sur le livret de famille ,et on est allé lui rendre une petite visite aux carres des anges au cimetière ou elle a été mise..  mais j ai été très déçu car ce n’était pas ce a quoi de m’attendait .

Ça fait 2 mois qu’elle a quitté mon ventre , et qu’elle a rejoint le ciel , auprès des autres anges et de jésus 🤍🤍.
Et à la fin de mon traitement pour ‘ embolie pulmonaire on va me faire un bilan afin de voir si je n’ai pas une maladie auto immune et également voir si mon corps n’as pas créer des anticorps qui font que les grossesses ne tiennent pas. Pour la prochaine grossesse,  je serai sous traitement des le début de la grossesse jusqu’à 33 34 semaines.

Merci à Anne Sophie de nous avoir fait confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Anne Sophie contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

La hotte revient : édition 2020, c’est parti !

C’est LA grande surprise de cette rentrée : la hotte est de retour !!!!

Je pense que TOUT LE MONDE s’en souvient ! L’année dernière Mila a lancé de projet COMPLÉTEMENT FOU de proposer en boutique des hottes surprises ! Imaginez un peu, des clientes ont acheté à l’aveugle des bijoux dont elles ne savaient rien !!

La Team et moi, on n’a jamais douté ! On connaît Mila, on connait son savoir-faire, on connait sa créativité et son acharnement à proposer des bijoux de qualité et personnalisés qui collent parfaitement aux désirs secrets de ses clientes. Alors cette année, je vous avoue qu’on n’a pas arrêté de lui en parler “Mila, tu fais quoi en hotte cette année ?” et “Bon, du coup, on la lance quand la hotte 2020 ?” La pauvre, victime de harcèlement de la part de sa propre équipe hahaha !

Le concept

La hotte se commande ici : lien vers le site

Vous remplissez un questionnaire détaillé et Mila récupère toutes les précieuses informations pour imaginer, composer, créer, et fabriquer votre bijou personnalisé complètement inédit. Ce modèle (design, dessin) ne sera pas en boutique (jamais) c’est ce qui en fait un bijou original et unique pour ceux qui font une confiance aveugle à Mila.

Le bijou est emballé en prêt à offrir comme toujours. Il est ensuite glissé dans une hotte pour que vous puissiez l’accrocher au sapin jusqu’au soir du 24 décembre où Mila donnera le top départ de l’ouverture des cadeaux. Ne vous inquiétez pas si vous l’ouvrez le 25 ou le 26, la magie sera quand même au rendez vous ! Il n’y a pas de date de péremption avec nous.

Si vous commandez plusieurs hottes (une pour mamie, une pour tata, une pour votre voisine) pas de souci ! Il faudra bien répondre aux questionnaires avec LEURS informations pour que Mila puisse personnaliser leur hotte. Vous recevrez les hottes avec une petite note pour vous aider à les identifier et ne pas les inverser sous le sapin.

Vous pouvez voir sous ce post de Mila les photos des nombreuses hottes 2019 de nos clientes, accrochées dans les sapins. Rien que ça, je vous assure que ça nous a fait vraiment très plaisir !

Ho, bien sur, nous avons eu des impatientes qui ont ouvert leur hotte dès la livraison début décembre, mais l’important est de SURTOUT garder le secret parce qu’à l’origine c’est une surprise ! Donc ne publiez pas de photo avant le 24 à minuit, sinon c’est un peu comme raconter la fin de Games Of Thrones à un copain qui démarre la 3ème saison…

Mais à quoi pouvez vous vous attendre ?

C’est la MAGIE DE NOËL, vous pouvez donc vous attendre à TOUT ! Mila a des doigts de Fées, on ne le répètera jamais assez. Elle est capable de réaliser des arbres de vie, des attrapes-rêves et même des dessins très émouvants pour les Par’Anges.

Mais je sais bien que vous êtes très curieuses, alors pour celles qui veulent au moins savoir ce qu’elles ont raté en 2019, voici le lien vers le post de Mila au moment de l’ouverture des cadeaux, le 25 décembre dernier. Je ne mets pas de photos pour préserver les clientes qui veulent une TOTALE SURPRISE.

Je vais vous avouer un secret … Même nous à l’atelier, même si nous savons qu’elle a déjà choisi son dessin et travaillé le modèle, nous n’avons pas encore eu accès aux images du résultat de sa créativité. Pourquoi ? Ho ce n’est pas du tout que Mila ne fait pas confiance à son équipe, c’est que nous avons, nous aussi, notre hotte surprise ! Elle est comme ça Mila, généreuse.

Qu’est ce qui change cette année ?

La hotte 2019 avait vraiment fait un carton. Mila était au bout du bout pour emballer les dernières hottes et nous avions dû embaucher beaucoup de petites mains pour compléter la Team. Et pourtant, malheureusement, beaucoup de clientes n’avaient pas pu la commander. Alors cette année nous commençons un mois plus tôt pour nous donner un peu d’air.

La première vente a lieu le week end du 12-13 septembre. Je vous redonne le lien. Une seconde vente aura lieu en octobre, dans la limite des stocks disponibles et surtout de nos capacités à absorber la masse considérable de vos commandes toujours plus nombreuses. Car même si on ADORE vos commandes et la MAGIE de Noël, il n’y a pas que les hottes. Les nouveaux bracelets vous plaisent beaucoup, comme tout le reste, et nous devons aussi honorer vos commandes habituelles.

Si vous passez à côté de la 1ère vente, pas de panique, mettez votre e-mail dans la case prévue sur le site et croisez les doigts pour recevoir le mail de remise en stock ! Mais je ne vous cache pas qu’il faudra être TRÈS rapide ! Je vous assure que nous ferons de notre mieux pour que tout le monde soit dans la possibilité de commander sa hotte mais soyez conscient, malheureusement, que comme chaque fois, il n’y en aura pas pour tout le monde.

En tout cas, moi ça y est, je suis prête pour Noël. Alors Go !

Mylène, la princesse des Anges

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de la Mamange de Mylène

A travers le Témoignage émouvant de la Mamange de Mylène, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Le 29 avril 2000, restera la pire journée de ma vie et pas un seul jour ne passe sans que je ne pense à ma princesse.

Le 18 mars 1999, à 17ans je rencontre l’homme qui partage toujours ma vie. Tout va très vite, en dernière année de bac, je souffre de forte douleur au ventre. Je prends rdv chez mon médecin traitant. Après auscultation,  elle m’annonce que je dois faire une échographie car elle suspecte un kyste aux ovaires.  Les fêtes approchant, j ai rdv en janvier. Je passe Noël pour la première fois chez mes beaux-parents et pour les remercier je vomis l’intégralité du repas. On pense que je fais une indigestion et on ne s’inquiète pas. Voilà enfin la date du rdv, mon tour arrive et le médecin commence l’échographie. Il me regarde et me dit qu’il faut que je vide ma vessie car il ne voit pas bien. De retour des toilettes, il recommence l échographie et m’annonce avec un grand sourire que je n ai rien de grave et que dans 7mois j’irai beaucoup mieux. Je le regarde et lui dit ‘ est une blague 7 mois c est long pour guérir. Et là, il éclate de rire et m’annonce que je suis enceinte. Je comprends pas, je suis sous pilule et j ai mes règles c’est impossible. Il me montre et me fait écouter le cœur. Je pleure de joie, de stupéfaction, de peur, d’incompréhension tout se bouscule dans ma tête.

Je rentre et j’annonce à mon cher et tendre que je suis enceinte. Il a 21ans et ne s’attendait pas à devenir papa.On discute des heures entières en se demandant quelle décision nous devons prendre. J’ai à peine 18ans, je poursuis mes études et il vient d’apprendre qu’il n’obtiendra pas son CDI et qu’il sera au chômage dans 2 mois. On pèse le pour et le contre, on a peur de ne pas pouvoir gérer un bébé et surtout de lui donner tout le nécessaire à un bébé.

Un rdv est pris au planning familial, je passe les détails de cette journée catastrophique. Rdv est pris pour une IVG dans 5 jours, je pleure et je pleure et je pleure. La veille, je dois prendre des cachets. Mon homme prend les cachets et les jette à la poubelle. On l’aime déjà notre bébé alors impossible pour nous de lui ôter la vie.On annonce à tout le monde que nous allons créer notre propre famille et que dans 7mois, ils pourront admirer la petite bouille de notre mini-nous. Les futurs grands-parents sont déclarés nounou et le futur papa arrive à la maison avec une autre surprise car il a obtenu un CDI. J’annonce à mes parents que je quitterais la maison pour la naissance du bébé car je veux que le bébé ait sa propre chambre et sa maison.

Et oui à 18ans, je quitterais la maison. Les 4 premiers mois se passent super bien, pas de nausées, de vomissements je suis en pleine forme. Ma chambre est remplie des affaires pour bébé. C ‘est le bonheur, tout le monde passe son temps à faire les boutiques pour le bébé. Visite du 5ème mois, on apprend que c’est une petite fille et qu’elle se porte à merveille, seul problème mon col est déjà ouvert à 2 doigts mais rien de grave selon le gynéco .

On lui donne comme prénom Mylène.

Je suis folle de joie, je vais être maman d’une petite princesse, le futur papa pense déjà à équiper la maison d alarme et à interdire aux garçons de s’approcher de sa fille. 2 jours plus tard, en pleine nuit je réveille mon homme en lui disant que j ai très mal au ventre, je cours au toilette et reviens en hurlant.  Je perdais du sang. Direction l’hôpital et là c est l’horreur on m’annonce que je suis en plein travail et que l’accouchement est imminent. Tout va très vite, on m’endort car notre princesse est en siège. 

Je me réveille avec une terrible sensation de vide, c’est fini notre princesse n’a même pas pu pousser le moindre cri. Je veux me réveiller et pouvoir mettre ma main sur mon ventre et sentir ses petits coups. Mais c’est fini, on me ramène ma princesse, le papa a déjà pu la voir et la prendre pendant que je me réveillait. Je regarde ma princesse si belle, si petite, tout le portrait de son papa. Je suis aujourd’hui l’heureuse maman de deux garçons qui savent qu’ils ont une grande sœur qui veille sur eux.Quand on me demande combien j’ai d’enfant, je réponds 3 et sur chaque papier où le nombre d’enfants doit être renseigné Mylène apparaît. Elle fait partie de ma vie et aura toujours une place dans mon cœur. 

Le souvenir de ma princesse est gravé à vie sur ma peau.

Merci à la Mamange de Mylène de nous avoir fait confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme la Mamange de Mylène contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Le livre de Cindy : Le bonheur en partant a dit qu’il reviendrait

Cindy nous avait partagé son témoignage de Mamange et aujourd’hui toute l’équipe a décidé de lui faire une nouvelle place sur le blog, parce qu’elle vient d’écrire un livre Le bonheur en partant a dit qu’il reviendrait sur son parcours.

Cindy vous propose un extrait de son livre : le bonheur en partant a dit qu’il reviendrait

Ma valise de maternité est bouclée. Encore un moment qui devrait être agréable. Je ne pense qu’à Théa, sa valise que j’avais mis tant de temps à préparer. Les cadeaux de naissance déjà installés dans sa chambre. La gigoteuse ouverte dans son lit, prête à accueillir la chaleur de ce petit corps. Mais sa chambre a été vidée ce soir-là, le soir où j’ai appris que tu ne rentrerais pas à la maison. 

Tes pyjamas n’ont pas servi, tes cadeaux ont été rangés dans le grenier.

 Et s’il arrivait malheur aussi à ta petite sœur ? Qui peut dire que tout ira bien, qui oserait encore affirmer que cette fois, nous allons la voir grandir ? Qui décide ? Comment aurions-nous déjà pu imaginer que nous allions perdre deux enfants ? Même dans les téléfilms mélodramatiques de M6, cela n’arrive pas.

 Il y a bien le couple d’Américains qui perd son bébé pendant la grossesse, mais le suivant lui est bien vivant. Les scénaristes n’oseraient pas le faire mourir lui aussi, ce serait trop gros, personne n’y croirait.

J’ai tellement peur de revivre encore une fois une issue dramatique. Je me suis relevée deux fois, la troisième me sera fatale. J’ai l’impression de jouer un coup de poker. Face tu vis, pile tu meurs. 

Je suis à mille lieues du bonheur que vivent les femmes à l’approche de leur accouchement. Je n’imagine pas le visage de ma fille, je me demande juste si elle respirera. Je ne me projette pas dans le futur, je veux déjà voir si elle va vivre.

Cindy est auto-éditée alors n’hésitez pas à parler d’elle, à partager cet article et même sa page FACEBOOK pour faire parler de son livre : Le bonheur en partant a dit qu’il reviendrait

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, les Papanges, comme Cindy, qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous seront toujours là quelque soit leur parcours…

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Cindy contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Aude

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Aude

A travers le Témoignage émouvant de Aude, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Je lis très régulièrement vos post avec les témoignages de mam’ anges… ces posts me font du bien car ils montrent que nous ne sommes pas seuls et surtout qu’on peut en parler….

« Survivre à ses enfants… » comment accepter ses simples mots lourds de conséquences…

Pour ma part cela fait 6 ans que je suis mam’ anges et ces mots sont encore lourds de douleur… Est ce le moment pour moi de raconter mon histoire ou juste le moment d’oser écrire ce qui me ronge tout bas ?

C’était pourtant Parti pour être une belle histoire, l’histoire d’une famille qui voulait  s’agrandir avec  un petit ou petite dernière…. Avec déjà deux belles demoiselles , Lola et Emmy, mon mari et moi même sommes lancés  dans cette aventure… Après deux premières grossesses faciles, bébé  n.3 se fait désirer après deux ans de tentative et deux fausses couches…

Fin de l’été 2013, mon test de grossesse a bien ses deux barres magiques !!! Mais dès la première échographie tout bascule, s’enchaîne ensuite une amniocentèse… mais encore une fois une bonne nouvelle à la clé jusqu’au moment de l’échographie de contrôle qui découvre une autre pathologie : Hernie diaphragmatique… Une maladie pas chouette au pronostic sombre… Là tout bascule.. Ce bébé tant désiré, attendu, ne devient qu’une maladie ou docteurs, internes ou professeurs ne s’intéressent qu’à ça… Au détriment de ce que peuvent ressentir les parents ou même leurs grandes sœurs..

Mais on s’accroche, on veut donner cette chance à cette jolie demoiselle alors malgré ce pronostic sombre on va jusqu’au bout en comprenant désormais le cote obscure du mot ESPOIR !! Et Mya est née le 28 Avril 2014, Elle est belle et battante et contre toute attente et comme depuis le début de cette grossesse…

On a de bonne nouvelle, elle va être opérée et cette opération s’est bien passée. Maintenant il faut attendre et lui laisser du temps pour s’en remettre.. Malheureusement encore une fois, le destin s’acharne son état se dégrade puis se stabilise… nous vivons désormais depuis un mois entre la maison et la réa neo nat …

1 mois, jour pour jour, le 28 Mai, Elle est partie, paisiblement dans mes bras pour la première fois…

« survivre à ses enfants.. » ce n’est pas dans l’ordre des choses … Et pourtant ça existe, et il me paraît important qu’on puisse en parler et reconnu… Alors merci Mila pour ce bel espace de paroles…

Depuis notre Famille s’est agrandit, nous avons accueilli notre quatrième fille Zoé qui chaque soir envoie un baiser à sa grande sœur des étoiles qui veille sur nous de la haut…

Ça y est j’ai réussi à écrire mon histoire… merci pour ça aussi…

Merci à vous Aude de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Comme Aude, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Aude contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Témoignage

Témoignage de Taïna

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Taïna

A travers le Témoignage émouvant de Taïna nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour je suis la maman de Maïron, je ne dirai pas maman ange car ce terme n’est pas approprié pour  moi. Tout d’abord nous avons eu Maïron après 5ans d’essais infructueux. Notre petit bonheur s’est fait beaucoup désiré et nous avons enchaîné sans relâche 4 inséminations artificielles. Notre couple en a été fragilisé lorsque ont a apprit que javais des anticorps révélateurs de possible maladie auto immune, maladie de gougerot ou lupus.

Le 10 juin 2019 nous faisons notre transfert d’embryon et le 15 juin nous apprenons que Maïron notre premier enfant, premier petit garçon est enfin là. Je ne me réjouis pas tout de suite car mon vécu fait que je reste sur mes garde. Car oui le parcours Pma est très dur à vivre psychologiquement.

Les mois passent et on y croit de plus en plus. Nous sommes tellement heureux malgré que je sois malade et que je perds 6kg en même pas 3 semaines. Mon début de grossesse je le passe aux toilettes et à l’hôpital car je n’arrive pas à me nourrir. Mais à part cela je suis si heureuse !! Mon compagnon est aux petits soins pour nous.

En aout 2019 je suis à 13sa environ, et nous emménageons à Lyon. Tout se passe bien je commence à ressentir des petit papillons dans le ventre. J’ai déjà noué un lien avec mon fils sans même que je m’en rendes compte je l’aime déjà de toute mes forces. Du à mes anticorps, je suis obligée d’être suivi dans un hôpital de niveau 3.

Début septembre 2019 soit 17sa, débute les échographies cardio foetales tout les 7 à 15 jours pour vérifier le cœur de mon fils. Tout se passe super bien mon fils est en pleine forme  il gigote déjà beaucoup ! Je passe mes après midi à l’embêter en secouant mon ventre. Et il répond en me faisant de petites bosses. Je le filme entrain de donner des coups, prend beaucoup de photos. C’est magique ! Enfin après 5ans je touche du doigt le vrai bonheur !

Le 25 octobre 2019, j’ai mon échographie du 2ème trimestre. Cette échographie j’en avais peur depuis déjà quelque jours j’angoissais. En réalité mon cœur de maman me faisait comprendre que cette échographie serait la dernière. Cette écho se passe a merveille. D’ailleurs le gynécologue nous montre les mesures, la morphologie, nous dit comment notre bébé est positionné et rigole beaucoup.

Le 27 octobre après une balade, à la maison j’ai mal au bas ventre et au bas du dos. Ca ne passe pas malgré les spasfon. Je me rends à l’hôpital et la sage femme me dit que ma poche des eaux appuie sur mon col. Ce soir là, le monde s’est écrouler autour de moi. J’ai bien des contractions et ma prise de sang montre une infection !

Le 28 octobre après une nuit à hurler de douleur, on me refait une échographie et cette fois mon col est ouvert. On me pose la péridurale et j’accoucherai à 22 semaine et 5 jours de mon petit prince Maïron. On nous a apporté mon fils 45 min après l’accouchement. Tout a été si vite!

En l’espace de 2 jours j’ai perdu la prunelle de mes yeux ! Nous l’avons eu tout les jours avec nous. Nous avons du ensuite lui dire au revoir,  et je dis au revoir car je sais que je reverrais mon fils le moment venu. Je pourrai enfin lui dire à quel point je l’aime et à quel point il m’a rendu heureuse durant ses 6 mois. Il était si beau mon dieu. J’apprendrai que j’ai fait une septicémie j’ai aussi été perfusé de 3L de sang et aurait pu aussi m’en aller avec mon fils.

Maïron aurait eu 3 mois et demi. On aurait été les parents les plus comblés.
Mon cœur n’oublie jamais que maman t’aime au-delà de tout. Toi et moi c’est un amour indestructible que même la mort ne pourra effacer !!! Je t’aime à l’infini et un jour on se reverra.
Merci de m’avoir lu.

Merci à vous Taïna de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Comme Taïna, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Taïna contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Le silence et le poids du secret

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le poids du secret du deuil périnatal d’une cliente qui souhaite garder l’anonymat

A travers ce Témoignage émouvant nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse et qui ressent le poids du secret

Cela faisait 3 ans que nous étions ensemble quand j’ ai appris que j’étais enceinte.
Pour Moi cela n’était pas possible. je me sentais trop jeune et pas prête.
Et sous le choc, car pas d’oubli de pilule (examen le prouvant).
Lui était content, étant plus vieux. il attendait que ça.
Certaine diraient, bah pourquoi pas avorter alors ?
Comment dire, quand nous l’avons appris j’étais pratiquement à 4 Mois. Et je n’aurais pas pu avorter.
Aucun symptôme, mise a part un peu fatiguée et une perte de poids (-5kg)
Étant pas grosse et petite pas très bon.
Bref, grossesse compliqué, perte de sang jusqu’au 5 ème mois.
Jamais la même date d’accouchement (2 différentes)
Au 7 ème mois, j’ai fait un petit séjour a l’hôpital.
Le bébé ( on ne voulait pas savoir le sexe) voulait déjà sortir mais trop petit 1kg700.
Donc on m’a donner les petites pilules orange pour arrêter les contractions. celles ci ont bien fonctionné pour arrêter le travail. 
Mais Maman n’allait pas fort car faisant de l’hypotension, les pilules ont descendu celle-ci jusqu’à 7.
J’ai pu rentrer au bout d’une semaine et demi avec interdiction de bouger.
J’ai pu accoucher à terme, ouf.
Lors de l’accouchement la péridurale n’a fonctionné que d’un coté
On va dire que j’ai bien senti le bébé descendre..
Surprise une magnifique petite fille.
Lors du décollement du placenta, le médecin s’est rendu compte qu’il y avait plus de membranes.
Nouvelle surprise pour nous, qu’on a eu du mal  à comprendre sur le coup.
Le Médecin nous explique qu’il y aurait du avoir un deuxième bébé.
Et que le placenta allait partir en examens.
On était un peu abasourdis.
Mais tellement heureux d’avoir notre petite puce dans les bras.
Pour la visite des 6 Mois après accouchement chez le gynécologue, le verdict tombe.
Les résultats sont là….
Toutes les questions qu’on a eu pendant la grossesse et après l’accouchement vont avoir leurs réponses.
Voilà, j’ai effectivement eu 2 Bébés.
Les pertes de sang sont dus à sa perte.
Les dates différentes d’accouchement, elles sont dues au faites que je suis tombé enceinte 2 fois en un mois d’intervalle. Le gynéco ne s’en ai pas rendu compte car les bébé jouaient à cache cache;
Ils appellent ça une “superfétation”. Ceci est très rare. 
En plus d’être super féconde (le terme je ne le connais plus).
Mon conjoint lui en a jamais reparlé donc j’ai fais pareil.
La famille elle n’en a jamais rien su.
On a une princesse qui est en bonne santé, c’était l’essentiel.

3 ans après je suis de nouveau enceinte et heureuse de l’être.
Mais grossesse très compliquée à nouveau, physiquement mais surtout moralement.
Due à la perte d’un enfant dans la famille.
Je ne pouvais pas parler de ma grossesse sans marcher sur des œufs.
Mais ce qui m’a fait le plus de mal c’est qu’on m’a dit et répété que je ne pouvais pas comprendre la perte d’un enfant, la douleur.
Mais aussi le fait que ma fille n’était pas désirée et que je n’avais pas mon mot à dire.
Je me suis rendu compte que nous avions fait l’erreur de ne jamais parler de ce 2 eme bébé.
Du coup je ne sais plus si je dois me considérer comme une maman ange.
Cela va bientôt faire 7 ans et le manque commence à se faire ressentir qu’on ne me laisse pas en parler.

Oui je ne l’ai pas vu naître, ni senti bouger.
OUI nous l’avons su tard.
OUI j’ai eu la chance d’avoir 2 beaux magnifiques enfants sans avoir de difficulté à tomber enceinte.
Mais cela n’empêche pas d’y repenser.

Voilà mon histoire

Merci à vous de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien et vous permettra peut être de lever le poids du secret

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Vous pouvez témoignez anonymement si vous le souhaitez. Il suffit de le préciser.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

fantasy, angel, clock

Christelle et ses 3 petits anges

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Christelle

A travers le Témoignage de Christelle, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour je souhaite raconter mon histoire.

Bonjour je m’appelle Christelle, j’ai 49 ans.

A l’âge de 22 ans après une rupture avec mon compagnon de l’époque, j’ai ressenti en moi que j’étais enceinte, je vais voir une gynécologue qui me dit que je ne suis pas enceinte mais au fond de moi je sentais que j’attendais un bébé. Je l’ai perdu aux toilettes, je ne me suis pas inquiétée car j’ai toujours des règles abondantes avec des caillots de sang. Plusieurs années plus tard vers 35 ans je vais voir une gynécologue pour me faire poser un stérilet et en m auscultant, elle me dit que j’ai déjà porté un enfant. Je lui ai alors dit ce qu’il s’était passé. J’avais donc raison, j’avais porté un bébé.

Je n’ai pas supporté le stérilet, il est sorti tout seul. J’ai fini aux urgences et ils me l’ont enlevé. Il y a 10 ans, le lendemain de Noël j’ai eu mes règles et j’ai perdu un gros caillot de sang. Quelques jours après je suis prise de fortes douleurs en bas du ventre à ne pas pouvoir bouger et je ne me plains rarement, mon médecin vient et me dit que c’est l’appendicite ou une fausse couche. Prise de sang et j’étais enceinte, radio et à part un kyste à une ovaire. Rien. Je pars voir mon gynécologue qui m ausculte et me dit félicitation vous êtes enceinte. Je suis sur un nuage. Mais prise de sang tous les jours et malheureusement les résultats étaient en baisse, la réalité était là j’avais perdu mon bébé. J’ai fait une échographie et au vu des résultats la personne me dit que j’avais été enceinte de 2 mois et demi.

6 mois plus tard, de nouveau je sens que je suis enceinte, je le sais au fond de moi. Malheureusement je perds ma maman d’un cancer, je l’ai accompagné jusqu’à la fin. Et le lendemain, je vais aux WC et de nouveau je perd du sang avec un caillot de sang. Je sais que j’ai perdu l’enfant que j’attendais. Il y a 5 ans, je vais voir un gynécologue de nouveau et après d’autres examens il m’annonce que je suis atteinte d’endométriose, il m’a enlevé de l’endomètre en m’opérant. Je passe une échographie et le radiologue me dit qu’il faudrait m’enlever l’utérus, j’en parle à mon médecin qui me dit que oui mais elle sait que je ne veux pas donc elle ne m’en a pas parlé. J’ai une plaie ouverte dans mon cœur qui jamais ne se fermera car jamais je n’aurai d’enfants jamais. J’en ai porté trois mais ils sont partis et ils restent à jamais dans mon cœur 

❤

️ voilà mon histoire.

Merci à vous Christelle de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Comme Christelle, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Christelle contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Aurore

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Aurore

A travers le Témoignage émouvant de Aurore, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Avec mon conjoint, nous sommes ensemble depuis 4 ans. Avec le fil du temps nous décidons d’avoir un enfant… Je tombe enceinte au bout de quelques mois qui malheureusement se termine par une fausse couche avant le 1er trimestre.

On réessaye peu de temps après mais qui au final se termine par 3 autres fausses couches successives avant la fin du 1er trimestre. Nous rencontrons une généticienne qui nous fait faire des examens et qui pour moi révéleront un problème avec les chromosomes 15 et 22 qui ne crée pas d’handicaps pour moi car c’est équilibré mais qui est responsable des 4 fausses couches à répétition.

La généticienne nous adresse vers un centre pour des FIV, nous suivrons ses conseils et réalisons les démarches. Fin décembre 2019, je tombe enceinte naturellement mais je reste très prudente au vu des fausses couches précédentes, 1er écho de datation tout va bien.. L’écho du 1er trimestre tout est nickel, le cœur de notre bébé bat. Nous décidons de l’annoncer à notre entourage.

Les mois passent, tout va bien également mais au vu de mon problème génétique on nous conseille de réaliser une amniocentèse. Les résultats tombent très rapidement, ils sont très mauvais. Notre bébé est porteur de 3 chromosomes 15 au lieu de 2 comme pour une personne normale, la généticienne nous annonce que notre bébé souffrira d’autisme, crises d’épilepsie qui peut être très grave et de troubles psychiatriques plus tard.

On nous propose une interruption médicale de grossesse que nous acceptons car nous ne tenions pas à ce que notre bébé souffre, ce n’est pas une vie pour lui. Étant à 6 mois de grossesse, j’ai accouché de notre fils le 19 mai 2020 à 9h27. J’ai fait le choix de le voir, il est beau comme tout et j’ai récupéré ses empreintes et photos. Le retour à la maison a été très difficile, partir à 3 et rentrer à 2 ça été horrible j’ai eu le sentiment d’abandonner notre fils. Nous lui avons choisi 2 prénoms et l’avons déclaré à l’état civil. Depuis c’est difficile tous les jours, mon fils me manque terriblement 

😢

.J’ai acheté un album scrapbooking que j’ai personnalisé avec des oursons, des nuages ainsi que ses photos et empreintes. Nous l’aimons tellement notre fils, tu seras toujours dans notre cœur, nous ne t’oublierons jamais. 

Merci à vous Aurore de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Comme Aurore, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Aurore contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Je me connecte à Mila 😊

 

Vos données personnelles sont utilisées pour traiter votre commande, soutenir votre expérience sur le site et aux fins décrites dans notre politique de confidentialité. Aucune revente de données n’est effectuée.

Mes Points

Points
Veuillez vous connecter si vous souhaitez voir vos points de fidélité

Mes Codes Promo