Aurélie, un parcours semé d’embûches pour devenir maman

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Aurélie

A travers le Témoignage émouvant de Aurélie, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour je me présente Aurélie 31 ans.

Tout a commencé il y a réellement 6 ans le 4 avril 2014 où mon mari se fait opérer des testicules pour recueillir normalement ses spermatozoïdes. L’ opération se passe très bien. La biologiste m’appelle pour me dire que mon mari remontera dans sa chambre dans sa chambre dans 1h car il est en salle de réveil et me convoque dans son bureau. Elle me dit que l’opération s’est bien passé mais qu’il a fallu tout gratter car ils n’ont pas retrouvé beaucoup de spermatozoïdes vivants.

On a toujours espoir. 10 jours après le 14 il est 18h30 passé appelle de l’hôpital pour les résultats et là le choc mon mari est stérile à 100%. On a eu beaucoup de mal à réaliser tout c’est bousculé dans notre tête… Puis en septembre 2014 on décide d’avoir un rdv en Pma pour voir ce qu’il nous propose. Dans notre tête c’était foutu on n’aura jamais d’enfant. La gynéco qu’on rencontre et super sympa nous rassure nous explique tout ce qu’on pouvait faire. Et là un grand combat commençait.

Du coup nous décidons de passer par don de spermatozoïde avec tiers donneur. Le début fût long et éprouvant on commence les papiers et nous annonce qu’il y en a pour 15 mois de procédure avant de commencer. Et oui on a rempli les premiers dossier de Pma puis on a été convoqué au tribunal 2 fois puis rencontré une psychologue 4 fois pour qu’elle valide notre état psychique à tenir face à une pma.

On a eu notre accord rapidement puis commença les prise de sang pour moi tout les mois et pour mon mari test complet. 15 mois passèrent on s’est dit oui le 29 août 2015 et on a eu notre premier vrai rdv pour le début du dossier de Pma le 4 septembre c’était notre cadeau de mariage tant attendu. La gynéco nous annonce que notre dossier passe en commission fin novembre et que si tout va bien on commencerais notre première insémination en janvier. Dossier validé j’ai commencé mes piqure dans le ventre de gonal tout les jours première insémination nickel tout va bien malheureusement bébé ne tiendra pas plus de 3 semaines ceci pour les 2 autres inséminations.

La 3 eme se passe bien première prise de sang nickel bébé avait tenu prise de tout les 2 jours pour voir si le taux monte bien jusque-là tout va bien jusqu’à la première écho des 4 semaines d’insémination on elle nous dit bien voir la poche mais on entendait très peu le cœur elle passe par voir basse et pareil. Elle nous dit d’attendre un peu et refaire une écho au final il n’y aura pas besoin je perds la poche avec l’œuf 2 jours après. Du coup on recommence et en juin 2016 à l’insémination la gynéco me dit rester alitée on l’écoute et là le 21 juin fut de nouveau une grande joie je suis de nouveau enceinte j’ai été jusqu’au bout mais il a fallu que je reste alitée 6mois sur 9.

Notre fils a pointé le bout de son nez en février 2017.

En 2019 on décide de recommencer les traitements mais ça été la catastrophe. J’ai été inséminée le 8 mars tout va bien première écho des 4 semaines nickel on entendait bien bébé. Mais 2 semainés plus tard des douleurs atroces me prennent au travail mon médecin me dit de me reposer que j’ai de grosses contractions je continue à travailler mais le jeudi dans la nuit j’ai passé ma nuit dans les toilettes car des douleurs atroce à me taper la tête contre les murs. Mon mari me dit va voir le médecin tu vas pas au travail. J’arrive au médecin et là il me dit tu vas au urgences directement. J’arrive tout le monde me prend en charge prise de sang tension… et l’écho tomba : bébé est retourné dans ma trompe où il s’est logé et a grossi ce qui me donnait mes douleurs. Les résultats tombent mon gynéco me dit il y a 2 solutions soit on opère mais pas sur de sauver la trompe soit on tue le fœtus avec une piqûre de methotrexate. Je savais plus quoi faire mais la douleur était tellement présente qu’il me donne un médicament pour la douleur et me détendre. Et au final mon gynéco me dit qu’il a reçu la prise de sang et qu’il va procéder à la piqure pour tuer le fœtus je suis déçu anéantie j’étais toute seule mon mari était au travail.

C’était le week-end de pâques ça été atroce. 4 jours à être mal vomissement nausées maux de tête le vendredi je retourna à l’hôpital on refait une prise de sang et la mauvaise nouvelle bébé ne veut pas partir il s’accroche de nouveau j’ai le droit à une prise de methotrexate. Le moral est au plus bas mais faut garder le sourire quand même pour mon loulou qui ne comprend pas pourquoi maman est pas bien il me dorlote il me fait des câlins. Le vendredi d’après on recommence écho prise de sang bébé s’accroche encore mais la poche a commencé à diminuer. Au final j’ai perdu bébé au bout d’un mois j’ai perdu le fœtus vers le 15 mai. Ce fût long et douloureux. Surtout quand autour de toi on te dit t’inquiète pas c’est un mauvais moment ça va passer vous allez recommencer…. 

Les mois passent et toujours des douleurs atroce aux ovaires au moment de mes changements de cycle hémorragie… les gynécologues ne comprennent pas jusqu’au moment où il décide de me faire une hystérosalpingographie. Et la le verdict tombe 1 mois après car c’était les grandes vacances et ma gynéco de pma me rappelle fin aout pour le dire quelle m’avait pris rendez-vous en urgence avec une chirurgienne. On comprenait pas elle là elle nous explique que bébé s’est tellement accroché qu’il a déchiré mon ovaire et que j’ai un trou voilà pourquoi j’avais toujours mal. Il m’opère et sauve mon ovaire et ma trompe.
Et nous dit il restait un bout de la poche … bébé ne voulait apparemment pas partir….
J’ai eu beaucoup de mal à me faire à l’idée.

On devait recommencer les traitements mais le coronavirus a fait son apparition et du coup tout c’est arrêté. Voilà pour notre parcours et notre bébé ange qui se sera accroché jusqu’au bout.

Merci à vous Aurélie de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Comme Aurélie, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Aurélie contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Je me connecte à Mila 😊

 

Vos données personnelles sont utilisées pour traiter votre commande, soutenir votre expérience sur le site et aux fins décrites dans notre politique de confidentialité. Aucune revente de données n’est effectuée.

Mes Points

Points
Veuillez vous connecter si vous souhaitez voir vos points de fidélité

Mes Codes Promo