Anaïs, maman de Louka

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Anaïs

A travers le Témoignage émouvant de Anaïs, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Je m’appelle Anaïs, j’ai 29 ans et je suis une mamange.

 Tout a commencé en avril 2019, où j’ai découvert que j’étais enceinte de mon premier enfant. J’ai pris directement rendez vous avec une sage femme libérale conseillée par une amie qui était également enceinte. Au mois d’Août, lors de la deuxième échographie, on nous annonce que c’est un petit garçon.
Toute ma grossesse se déroule à merveille.

Jeudi 5 décembre 2019 dernier rendez vous avec la sage femme de l’hôpital, (terme est le 20 décembre 2019). Pas de monitoring, pas d’échographie.

Samedi 7 décembre 2019, je fais une sortie au restaurant avec mon conjoint et son fils. en sortant je sens que mon rythme cardiaque est assez rapide. Je contacte donc la maternité pour savoir si je dois m’y rendre. On me répond: “pouvez vous prendre votre tension?”, je répond que non, on me dit “reposez vous et si cela persiste venez à la maternité”. Je ne me suis pas rendu à la maternité car la tachycardie a fini par passer. Le lendemain ma main droite se mettait à gonflée.

Le mercredi 11 décembre, bébé n’a pas bougé de la journée. Je me rends à la maternité seule…Le gynécologue de garde m’annonce que le cœur de bébé ne bat plus, et qu’il n’y a plus de liquide amniotique. J’appelle, effondrée, mon conjoint et ma maman. N’étant pas dilatée, on m’a donné des médicaments pour me déclencher. 

Le jeudi 12, une sage femme vient nous voir pour nous expliquer les différentes possibilité pour la sépulture (crémation…), nous explique également qu’étant donné que c’est un enfant né sans vie il n’a pas de patronyme (c’est à dire qu’il n’a pas de nom de famille dans le livret de famille). Elle nous demande également un vêtement à lui mettre après l’accouchement, et nous explique qu’il font une photo et une empreinte de pied.(kit souvenir). Je ne suis toujours pas en travail. On nous propose également une autopsie.(que nous avons refusé)

Le vendredi 13 matin, toujours dilatée à 1. Ils me mettent une perfusion pour déclencher le travail. Ma sœur a décidé de m’accompagner lors de l’accouchement car mon conjoint n’avait pas la force de le faire.

Samedi 14 décembre à 4h45. j’ai mis au monde un petit garçon sans vie qu’on a appelé Louka. Il pesait 3,810 kg et mesurait 52 cm. Je n’ai pas souhaité le prendre dans mes bras c’était trop dur. Dans l’après midi, les soignants nous ont apporté l’enveloppe souvenir. Nous l’avons ouverte en famille, et avons découvert un bébé marqué. Choquée je n’avais pas la force d’aller le voir. 

Dimanche 15 décembre, je sors de la maternité. Ma belle famille et ma mère sont allés voir Louka et nous ont rassuré et on est allé le voir à la morgue de l’hôpital.
Lundi matin, rendez vous au pompe funèbre.

Vendredi 20 décembre crémation de Louka. tout le monde était la pour lui dire au revoir. 
Car oui ce n’est qu’un au revoir, je retrouverai mon fils au ciel, et je pourrais enfin le prendre dans mes bras en cher et en os car la seule fois ou je l’ai porté, il était en cendre dans une urne lors de la mise en caveau de celle ci.

Le 6 février 2020, à l’aide de la sage femme coordinatrice, une réunion avec le personnel soignant a été organisé, afin de discuter de tout ce qui s’est passé. ce fut pour moi un réel soulagement.
De plus suite aux analyses on m’a découvert une maladie auto-immune (type lupus) qui serait très certainement la cause du décès de Louka.

Merci à vous Anais, de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Comme Anaïs, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Anaïs contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Je me connecte à Mila 😊

 

Vos données personnelles sont utilisées pour traiter votre commande, soutenir votre expérience sur le site et aux fins décrites dans notre politique de confidentialité. Aucune revente de données n’est effectuée.

Mes Points

Points
Veuillez vous connecter si vous souhaitez voir vos points de fidélité

Mes Codes Promo