Mois : mai 2020

Céline, James à jamais dans son coeur

Aujourd’hui je laisse la place à Céline pour son témoignage plein d’espoir mais aussi le souvenir d’une terrible douleur.

Merci Céline de briser le silence et de vous confier à nous.

Je rencontre mon conjoint en octobre 2013 nous nous installons très rapidement ensemble puisqu’au bout d un mois il posait ses valises chez moi. Lui est déjà papa d un garçon qui avait 3 ans à cette époque qui est comme mon fils. Nous essayons au bout de quelques mois d’avoir un bébé mais je n’ai plus de cycles. Je prends donc rdv et après plusieurs examens il se trouve que j’ai besoin de traitement.

Je commence par des médicaments à avaler pendant plusieurs mois qui ne fonctionnent pas je passe ensuite à des injections, je dois donc tous les soirs avoir des piqures dans le ventre pour stimuler mes ovaires et faire plusieurs échos et prise de de sang pour suivre l évolution après encore plusieurs mois rien ne fonctionne. On envisage une fiv le rdv est pris pour juin 2015 mais en mai 2015 les injections fonctionnent enfin et je tombe enceinte. Nous apprenons par la suite que c’est un garçon pour le plus grand bonheur de Victor le futur grand frère. Ma grossesse se passe très bien jusqu’à ce fameux jour de cauchemar j étais à 23sa plus 6 et là ma Poche des eaux se rompt et je fais une hémorragie, du à un placenta bas et recouvrant, en la présence de mon beau fils de 5 ans.

Je vais aux urgences et après 3 heures à essayer de stopper on m’annonce une césarienne au vu du terme il y a peu de chance que mon bébé survive il n y aura pas d acharnement s il se bat il sera pris en charge. Mon bébé nait mais avec mon anesthésie génerale (je suis passée proche de la transfusion) je ne le verrais pas il se bat pendant 3ou 4 heures on m annonce qu il va être pris en charge dans un hôpital mais il s éteint avant de partir , son papa lui l aura vu vivant mais pas moi.

Je le prendrais de longues heures contre moi par la suite une façon de lui dire au revoir.  Mon beau fils de part sa présence par la suite m aura aidé à m accrocher et remonter la pente. Je décide de ne pas reprendre de contraception malgré l avis du médecin qui recommandait d attendre 1 an après ma césarienne afin de laisser le temps a mon corps de se remettre . Je tombe enceinte naturellement 2 mois après et j apprends par la suite que ce sont des jumelles grossesse compliquée  hospitalisée à 21 sa. Je suis aujourd’hui maman de jumelles de 3ans et demi Lélia et Zoé. Cependant Lelia est porteuse d un handicap moteur et elle ne marche pas (naissance prematurée) . Pas un jour ne passe sans que je pense à mon fils James heureusement mes 3 enfants me comblent de bonheur et j ai les 2 princesses les plus belles du monde

Merci Céline de votre histoire. Merci de vous être confiée.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Céline contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Les chouquettes de la Chef

Il a fallu attacher Mila et la menacer de lui voler son fouet pour qu’enfin elle donne sa recette de chouquettes !

Aujourd’hui, je peux enfin partager avec vous le secret de l’atelier pour être aussi efficace : les chouquettes !

Pour la pâte à choux

  • 3 oeufs
  • 125 g de farine
  • 125 g de lait
  • 125 g d’eau
  • 80 g de beurre
  • 1 pincée de sel ou sel fin

Pour la dorure

  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel ou sel fin

Pour la finition

  • 200 g de sucre grains ou perlé

Pour commencer, il faut faire une pâte à choux ! Alors, rien de compliqué, rassurez vous.

Mettre le lait, l’eau, le beurre et le sel à chauffer. Dès qu’il y a ébullition, on retire du feu. Verser la farine d’un coup, remuer avec une spatule en bois ou en silicone rigide.

Remettre sur le feu quelques instants le temps de sécher la masse puis laisser refroidir. Un par un, incorporer les oeufs. Remuez entre chaque, attention la pâte ne doit pas être liquide, seulement élastique.

Mettre la pâte en poche à douille (ou dans un sac congelation dont vous coupez un coin)

Faire des tas sur le papier sulfurisé ou sur une plaque beurrée et farinée.

Dorer avec le jaune d’oeuf

Saupoudrer de sucre grains et cuire au four à 170°C pendant 15 minutes environ.

Régalez vous !

Pour découvrir les recettes de Mila, c’est ici : les goûters de Mila

Véronique et ses deux anges, Nathan et Nolhan

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur les deuils vécus par Véronique

C’est un témoignage bouleversant mais aussi plein d’espoir que nous confie Véronique.

Bonjour,

Je tenais à vous faire part de mon témoignage de mam’ange de 2 petits anges . Je suis tombée enceinte pour la première fois en aout 2010 ce qui a été une grande surprise vu que je prenais la pilule et que mon chéri et moi étions ensemble que depuis un peu plus de 3 mois (et que lui était censé ne pas pouvoir avoir d’enfant suite à un traitement par chimiothérapie étant enfant). A la prise de sang on me dit que soit je suis enceinte de plusieurs enfants soit je suis à un terme plus avancé que je ne pense (ce qui me semblait impossible vu que j’avais eu mes dernières règles quelques semaines avant).

Écho de datation, ma gynécologue m’annonce que je suis enceinte de 14SA. Grande grande surprise. Malheureusement, le 31 octobre je ressens de très douloureuse contraction, je commence à perdre du sang… Avec mon conjoint nous nous dirigeons vers l’hôpital et là le ciel s’abat sur nous… je suis à dilatation complète je vais accouché prématurément le lendemain, 1er novembre 2010, j’ai perdu mon fils Nathan à 5 mois de grossesse. Nous avons pu le reconnaître pour le faire apparaître sur le livret de famille. Je n’aurais jamais pensé devoir enterrer mon premier enfant…

En juillet 2011, j’apprends que je suis de nouveau enceinte ce fut une grande joie pour mon chéri et moi même. Je décide donc de me faire suivre dans un hôpital très réputé de ma région pour les grossesses à risque. Malheureusement, le 5 janvier 2012 à 26sa j’accouche de nouveau et Nolhan n’a pas pu être sauvé.

Là je me dis que je ne veux plus jamais revivre ça! Je ne donnais pas la vie mais la mort! Je décide donc de vivre une vie sans enfant car je ne veux pas enterrer un 3ème enfant je n’y survivrai pas. Mais en juillet (oui encore juillet) 2012 avant de partir en vacances je me sens un peu bizarre mon chéri me demande de faire un test (on se protégeait) je le fais pour lui faire plaisir pensant dur comme fer qu’il sera négatif et là gros choc il s’avère être positif. Je contact de suite l’obstétricienne complètement paniquée qui m’a accouchée de Nolhan et avec qui j’ai tissé de gros lien et qui a été aussi triste que nous de la perte de ce 2ème bébé. Elle me dit de venir aux urgences la voir (elle est de garde) j’y vais de suite, elle me fait une échographie, à peine l’appareil posé on entend le cœur de notre bébé. J’étais enceinte de 8SA. A partir de là s’enchaîne tous les rdv pour le cerclage (même si suite a une hystéroscopie faite après mon accouchement on a conclu que mon col n’avait pas de béance donc je reste un grand mystère pour l’hôpital). Pour elle, il était hors de question que je ne mène pas cette grossesse à terme. Elle m’a soutenue, suivie de près et promit de me poser un bébé en bonne santé sur le ventre. Le 8 mars 2013 je donne naissance à mon trésor Liam, notre fils, notre miracle!!!

Aujourd’hui je suis de nouveau maman d’un petit Milàn, les enfants connaissent l’existence de leur 2 grands frères. Mon conjoint et moi en parlons très souvent. Mon aîné aime leur faire des dessins qu’il dépose sur leur tombe. Nous n’avons aucun mal a parlé d’eux… ça nous permet de les faire vivre à travers nos mots.  

L’espoir. L’espoir comme Liam pour Véronique, comme les rayons du soleil après la pluie, comme la vie qui vient égayer à nouveau un foyer. Merci, merci Véronique de votre témoignage si intense.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Véronique contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Les muffins de l’atelier

Voici une autre recette incontournable de Mila : les muffins de l’atelier

Réalisés toutes les semaines parce qu’on la supplie entre deux vagues de commandes, Mila ne s’est pas fait prier pour partager avec vous la recette de ses célèbres muffins

On est parti, il vous faut 2 cul de poules !

Dans le cul de poule 1 on met :
– 150g de farine
– 4g de levure chimique
– une pincée de sel
– 125g de sucre en poudre

on mélange ça avec un fouet ou une cuillère magique

Pas besoin de robot dans cette recette 

Wink

On prends notre cul de poule N°2 et on y met :
– 2 gros oeufs
– 125g d’huile neutre (je met de l’huile de pépin de raison, on peut mettre de l’huile de tournesol si on a que ça dans le placard)
– 50g de lait
– une cuillère à soupe de vanille liquide

on mélange encore avec notre cuillère magique ou notre fouet et on verse le tout dan le cul de poule N°1 !
On mélange sans insister.
On ajoute 125g de fruits congelés / fruit frais / chocolat … (tout ce qui peut vous faire plaisir)

Wink

 On mélange une dernière fois et hop on met dans nos moules à muffins. Personnellement je met tjrs dans des caissettes mais si vous n’en avais pas vous pouvez très bien mettre la pâte directement dans votre moule (graissez le bien avant quand même)

On cuit pdt 35 minutes à 160°

On les sort du four et quand ils ont tiédis (non on ne les mange pas !!) on les met dans un petit sac à congélation, ça aide à tenir leur moelleux pdt plusieurs jours… (s’ils survivent plusieurs jours…….)

Pour découvrir les autres recettes de Mila, c’est là : Les goûters de Mila

Olivia, pour ne pas oublier Angèle

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Olivia

A travers le Témoignage émouvant de Olivia, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour

Ça fait plusieurs fois que je lis les témoignages sur votre Facebook et aujourd’hui je me lance… je n’ai pas encore parlé de tout ça en public mais le moment est peut être le bon… si ça peut aider d’autres parents à accepter l’inacceptable…

Je suis Olivia J’ai 34ans.. Je suis mariée à Audric un super mari super papa. Nous sommes ensemble depuis le 7 mars 2003. Nous nous sommes mariés le 6 juin 2009. Le 30 mars 2012 nous avons eu la chance d’accueillir Gabriel un super petit garçon d’amour qui fait notre joie chaque jour… Puis en mai 2019 Grande joie nous apprenons une seconde grossesse nos cœurs se remplissent de joie… Mais une grossesse très compliquée commence niveau santé… nausées baisses de tensions… Nous commençons à être inquiet les examens s’enchaînent à la clinique mais non.. tout va très bien… De bonnes échos rien d’alarmant, de bons bilans…

Mais mon médecin traitant ne lâche pas l’affaire, il creuse… En septembre il reçoit des analyses qui ne sont pas top… Il creuse… Il m’oriente vers une spécialiste… on continue les examens, bilans sanguins on attends les résultats… puis amniocentèse on attend les résultats etc….. et le couperet tombe c’est une fille… mais elle est malade on ne peut rien faire elle ne pourra pas survivre, mais elle est là et si elle naissait à terme elle n’aurait qu’une courte vie de souffrance…. On nous parle d’IMG nous allons arriver dans le 6 ème mois.. vite le temps presse… Et nous prenons cette décision… Ce cas de conscience qui nous suivra toute notre vie… Mais qui est la bonne décision… On ne peut pas voir son enfant souffrir ou agoniser….

Nous avons été pris en charge par des spécialistes qui ont été extraordinaires avec nous. Du début à la fin et même après et encore aujourd’hui… Le 9 Octobre 2019 je rentre à l’hôpital, il me déclenche…. Mon mari est avec moi… Le 10 octobre 2019 à 8h30 notre petite fille née dans le plus grand des silences sans un cri… Malgré les séquelles liées à la maladie et son jeune âge… elle est belle on nous la donne, elle ressemble tellement à son frère… ils prennent ses empreintes et font des photos… Souvenirs qui aujourd’hui nous sont tellement précieux… Nous restons avec elle, quelques heures.. Elle s’appelle Angèle Sarah. Sarah, c’est le second prénom choisi par son grand frère Gabriel. Puis nous la retrouvons pour 4 jours à la maison funéraire, nous venons chaque jour… Sa mamie sa marraine, son parrain font sa rencontre… nous souhaitons rester dans la plus stricte intimité… Puis le 15 octobre c’est le dernier au revoir… avec l’ensemble de la famille, les amis… Ils sont là mais nous ne voyons personne tant la douleur est forte… Le matin une très jolie cérémonie religieuse puis l’après midi une célébration au crématorium pour dire à jamais à notre petite fille nous t’aimons et au-revoir…

Maintenant nous avançons.. en sachant que là-haut notre petite étoile veille sur nous… Nous avons continué les examens, les conclusions sont en gros faute à pas de chance… C’est arrivé, c’est tombé sur nous…. En espérant que ce témoignage puisse aider d’autres “par’anges” à avancer et à se sentir compris..

Merci. Merci de nous permettre de raconter nos expériences cela peut aider

Merci à vous Olivia, de nous faire confiance, de partager votre peine. Nous espérons que les commentaires, les retours à la lecture de votre histoire, vous ferons du bien.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, paranges, qui vivent cette terrible perte que celle d’un enfant, sachent que nous sommes là. Comme Olivia, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Olivia contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Avez du chocolat, les recettes de Mila

Aujourd’hui ce n’est pas UNE mais DEUX recettes au chocolat que je vous propose.

Mila nous donne l’occasion de travailler le chocolat, alors sortez vos tablettes !

Le Marbré

Tamiser 125g de farine avec 4g de levure chimique

Dans la cuve du robot mettre :
– 170g de sucre
– 2g de sel
– 90g de beurre pomade
– une cuillère à soupe de vanille liquide
Fouettez sur vitesse maximale pendant 2 minutes complètes !

On ajoute un gros oeuf et on refoutte sur vitesse max 3 minutes !
On ajoute 125g de crème fleurette et on mélange juste pour incorporer puis on arrête le robot.
On ajoute délicatement à la maryse la farine + levrure

On prends 290g de cette pâte pour y incorporer 15h de cacao amer et on met dans le moule en superposant les couches de pâte “blanche” et de pâte “cacao” 

Wink

Cuire à 150° pendant 1h10

Le gâteau au chocolat

Quand vous vous cassez la tête avec des supers recettes élaborées et tout et que les gosses vous réclament … un gateau au chocolaaaat !
Bon ben aller c’est parti, en voici un super rapide à faire idéal pour leur goûter 

Wink

 :

1 : fondre 75g de beurre au micro-onde et laisser le sur le côté refroidir tranquilou

2 : Dans la cuve du robot mettre :
– 3 oeufs
– 125g de vergeoise brune (ou de sucre blanc si vous n’avez pas de vergeoise mais la vergeoise amène un petit gout caramélisé que j’aime 

Wink

 )
– 1 pincée de sel
– une cuillère a soupe de vanille liquide

Vous mettez ça à tourner sur vitesse max tout le temps de continuer la recette (ça doit bien tourner 5 minutes pleines 

Wink

 )

3 : Tamisez ensemble : 25g de cacao amer + 50g de farine

4 : On sort la maryse et sa plus belle délicatesse :p et on incorpore le mélange farine + cacao au mélange oeufs/sucre

5 : Prendre 2 cuillères à soupe de pâte et les mettre dans le beurre, on mélange bien et on remet le tout dans la pâte (attention, tjrs à la maryse et avec une délicatesse légendaire 

Wink

 )

On graisse le moule, on le rempli et on met le gateau à cuire à 150° 45 minutes 

Smile

Laissez le refroidir et lâchez les fauves

Découvrez les autres recettes de Mila : Les goûters de Mila

Ophélie, en souvenir de Liam

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal d”Ophélie

A travers le Témoignage émouvant mais aussi plein d’espoir d’Ophélie, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour, je m’appelle Ophélie et j’ai 29 ans.

Maman d’une petite fille d’un peu plus de 1 an, j’attends son petit frère avec une joie immense. Après une fausse-couche précoce c’est avec un peu de stress que je passe les 3 premier mois. Au 2ème contrôle (contrôle des 3 mois), le 23 décembre, bébé va bien et ma gynéco me confirme mon ressenti que c’est un garçon. Le terme est pour le 5 juillet 2016. Nous sommes aux anges et décidons d’annoncer la grande nouvelle à toute la famille pendant les fête de Noël, quel plus beau cadeaux offrir ?!

🙂

Tout bascule la nuit du 29 au 30 janvier. Je me réveille au milieu de la nuit avec une grande douleur au bas du ventre, je me dis peut-être que je dois aller au toilette, mais non. Je stress un peu, ce qui n’est pas à mon habitude, je me demande si je dois appeler les urgences ou pas. Au moment où je me décide d’appeler car trop inquiète de cette douleur soudaine, je perd totalement les eaux. Une énorme flaque tombe à mes pieds et le je hurle le prénom de mon conjoint. Paniqué il se réveille je lui crie que j’ai perdu les eaux, j’appelle l’hôpital tout en m’habillant pour partir. Mon mari réveille notre fille et s’habille, je suis en panique total, je contrôle plus mes gestes et je sais qu’au stade de ma grossesse soit 18sa mon fils n’a aucune chance de survie, que c’est la fin.

Nous arrivons à l’hôpital, les médecins nous reçoivent immédiatement. La médecin me fait une échographie et m’explique que son cœur bat toujours mais faiblement et qu’il n’y a plus de liquide. Elle me demande si je veux attendre que son cœur s’arrête tout seul ou si je veux qu’on arrête la grossesse directement, et là, sans réfléchir je lui répond que je veux qu’on arrête directement. Elle sort et revient quelques minutes plus tard, elle nous explique qu’elle veut quand même me garder car il y a 3% de chance que les membranes se recollent et que le liquide se régénère. On accepte et je m’accroche pendant 5 jours à ses 3% de chance. 5 jours alités ou je me lève uniquement pour aller au toilettes et me doucher. 5 jours à sentir mon bébé faire des mouvements timides dans mon ventre. 5 jours à prier le ciel que mon bébé survive. Les médecins nous disent que si jusqu’au vendredi 5 janvier le liquide ne se régénère pas, il faudra qu’on prenne une décision si on veut le garder en sachant tout les risques qu’il y a si il survit par miracle, ou alors arrêter la grossesse.

Le mercredi 3 janvier au soir, je commence à avoir de légères contractions, mon conjoint reste à mes côtés toute la soirée, jusqu’à 3h du matin, ou je met au monde mon petit garçon. Je pleure, toute les larmes de mon corps. On me donne mon bébé et je l’admire pendant de longues minutes. Qu’il est beau malgré ces 16 petites semaines.

Mon fils Liam, est né à 16 semaines de grossesse le 4 février 2016, 1 jour avant que nous devions prendre une décision sur sa vie ou sa mort. Il l’a prise à notre place et je le remercierai jamais assez d’être né sans que j’ai du prendre de choix terrible.

Le 5 juillet 2016, Jour du terme prévu, nous nous disons OUI avec mon mari, ou j’annonce ma nouvelle grossesse à tout le monde pendant mes vœux. J’avais besoin que cette date reste une date positive.
4 ans après, je pense à lui chaque jour. La douleur est toujours présente mais s’est apaisée avec le temps et l’aide de ma super Kinésiologue. En janvier 2017 notre petite Amy a rejoint notre famille pour notre plus grand bonheur.

Chez MILAWITHYOU, vous trouverez toujours de la place pour venir partager votre histoire. Votre chagrin peut nous être confié. Nous souhaitons que toutes les Mamanges, comme Ophélie, toutes les femmes qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous serons toujours là pour Elles.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Ophélie contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Le brownie gourmand de Mila

Aujourd’hui, suivez le guide pour LA recette du brownie gourmand de Mila.

Notre Chef adorée, chef atelier et chef cuistot a pris l’habitude de nourrir son équipe avec ce délicieux brownie, d’ailleurs, je vous donne la recette en ayant la bouche pleine, c’est dire !

1 : au micro-onde fondez 150g de beurre salé + 200g de chocolat – mélangez bien

2 : dans un cul de poule mettre :
– 3 oeufs
– 100g de vergeoise
Mélanger au fouet à la main le strict minimum (surtout sans blanchir)
Ajoutez le mélange chocolat / beurre à la Maryse (très délicatement)
+ 50g de farine (tjrs à la Maryse)
+ 100g de noix (j’ai déjà testé avec des noix classiques et des noix de pecan, les 2 sont hummmm…)

Mettre dans un moule d’environ 20cm de côté (soit carré, soit long, comme vous le sentez)
et cuire 25 minutes à 150°

Quand vous le sortirez du four, le cœur sera encore tremblotant, c’est normal, ça va se figer en refroidissant, NE DÉMOULEZ SURTOUT PAS TOUT DE SUITE ! Attendez, attendez, attendez encore un peu … Un petit peu de patience, c’est le secret pour se régaler

Wink

A servir chaud pour les fans du “tout coulant” ou refroidi avec une belle crème anglaise 

Wink

Venez découvrir les recettes de Mila dans la rubrique les Goûters de Mila

Je me connecte à Mila 😊

 

Vos données personnelles sont utilisées pour traiter votre commande, soutenir votre expérience sur le site et aux fins décrites dans notre politique de confidentialité. Aucune revente de données n’est effectuée.

Mes Points

Points
Veuillez vous connecter si vous souhaitez voir vos points de fidélité

Mes Codes Promo