Mois : avril 2020

Julie, une cicatrice au cœur

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de Julie

A travers le Témoignage poignant de Julie, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour, je viens partager mon histoire de mam’ange, c’est la 1ère fois que je vais raconter tout cela avec ce que je ressents et ce que j’ai réellement vécu, et en voyant tout ce soutien, toute cette bienveillance… 4 ans plus tard, je parle.

J’ai eu un petit virus en Juin 2016 et le médecin m’a donné un traitement sans m’informer de la conséquence : réduction des effets de la pilule (j’avoue ne pas avoir lu la notice..).

Je n’ai pas eu de symptômes de grossesse, j’avais 21 ans, je vivais encore chez ma mère, et le petit copain que j’avais à cet époque m’enfermait dans une spirale infernale secrète faite de violences, tout en me dépouillant vicieusement de l’argent que j’avais de côté.

Un jour ma mère m’a regardée et m’a dit que j’avais changée et qu’elle me pensait enceinte, j’ai ri en lui disant qu’elle racontait n’importe quoi et au bout de 3 semaines j’ai acceptée de faire une prise de sang pour la rassurer et là, j’apprends que je suis enceinte depuis presque 2 mois. Ma mère me dit s’être renseignée, bébé pas viable à cause des traitements et de toute façon, je n’ai pas de travail donc pas de rentrée d’argent, pas d’appartement, pas de permis, rien… elle est seule avec mes 2 frères et moi et ne peut assumer un bébé en plus.. je dois avorter, je me sent piégée et j’ai l’impression de ne pas avoir le choix..

Mais j’ai toujours eu cet instinct maternel naturel et j’ai un sentiment d’amour en moi que je n’explique pas.

La raison l’emporte sur le reste et j’obtiens un rdv gygy pour une IVG et je demande au gynéco de ne pas me faire entendre le cœur ni me montrer l’écran. Est-ce qu’il l’a fait exprès ? J’entends son cœur, je suis à 2 mois de grossesse et il me colle la photo de l’écho sous le nez…

Je passe les 2 semaines suivantes malheureuse et comme un robot. Puis le jour de l’IVG arrive. J’ai l’impression de faire une énorme erreur et pourtant je n’ai pas le choix.

Après l’intervention, une sensation de vide énorme, une douleur dans mes entrailles et dans mon cœur.

4 ans plus tard j’y pense encore et j’ai des passages tristes, allez savoir pourquoi, je suis persuadée que c’était un garçon. J’ai essayé d’en parler mais me suis sentie incomprise car j’entendais des “moi aussi y a 20 ans j’ai fais une fausse couche c’est rien ça arrive faut pas s’arrêter de vivre pour ça”, “oh tu ne l’as pas senti bougé et tu ne l’as pas vu donc c’est pas si terrible que ça” et autres conneries dans le genre (pardon pour mon langage..)..

J’ai eu le courage de quitter le compagnon de l’époque 5 mois plus tard, il ne m’a jamais soutenue dans cette épreuve et a profité de ma faiblesse pour amplifier sa violence. Mon conjoint actuel, qui m’a sauvée de l’autre il y a plus de 3 ans maintenant, a porté ça sur ses épaules avec moi et m’a aidé à remonter la pente. Il est formidable, bienveillant et je profite de ce témoignage pour le remercier de m’avoir portée et pour tout ce qu’on a traversé ensemble.

Nous parlons actuellement de fonder une famille dans les mois à venir et cela me remplie de bonheur mais j’avoue avoir un peu peur.

J’ai cette cicatrice dans mon cœur… mon bébé-ange, j’aurais tant voulu le serrer dans mes bras, lui dire que je l’aime, que je suis désolée et que oui, il me manque tous les jours.
J’ai gardé précieusement l’écho, la seule chose que j’ai de lui.
Merci de m’avoir lue


Chez MILAWITHYOU, jamais on ne minimisera votre peine. Votre chagrin peut nous être confié. Nous souhaitons que toutes les Mamanges, comme Julie, toutes les femmes qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous serons toujours là pour Elles.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Julie contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Les madeleines de Mila

Haaaaaa, il était temps que Mila nous délivre le secret de ses madeleines si moelleuses et fondantes !

Aujourd’hui, je suis sur le blog pour vous donner LA recette des madeleines de Mila

Recette pour pour 26 madeleines avec pépites – 19 sans pépites

1 – Fondre 90g de beurre et laisser refroidir le temps de la recette

2 – Dans un cul de poule on mélange à la cuillère magique ou au fouet :
– 2 œufs
– 1 jaune
– 50 g de sucre
– 50g de miel
– une cuillère à soupe de vanille liquide (facultatif) (on peut aussi rapper une fève tonka, mettre des zestes d’orange ou de citron, selon les gouts de chacun)

une fois le tout bien mélanger on ajoute 125g de farine + 4g de levure chimique + 60g de pépites de chocolat , on mélange sans insister, on ajoute le beurre qu’on a fait fondre au début et on met au frigo une bonne heure.

On rempli nos moules, on chauffe le four à 220° en chaleur statique.

Quand le four est chaud on enfourne et on baisse tout de suite à 160° – laisser cuire 10 minutes 

Smile

Le fait d’avoir mis au froid et d’enfourner très chaud devrait vous donner la fameuse “bosse” des madeleines 

Wink

ici j’ai remarqué que je l’avais une fois sur 2 en faisant toujours la même recette alors il y a un petit mystère que je n’arrive pas à encore à élucider mais… avec ou sans bosse, vous verrez qu’elles ne resteront pas très longtemps dans votre cuisine
(ou alors attachez les gosses sur une chaise dans le fin fond du jardin, envoyez le mari en course en lui disant bien que cette fois il a touuuuuut son temps… et à vous toute seule vous pourrez peut-être les admirer une bonne demie heure avant qu’il n’y en ai plus) Haha

Découvrir les recettes de Mila sur le blog : les goûters de Mila

Le nouveau bracelet prénom / photo est là

Il est là, il arrive, tout le monde retient sont souffle : le nouveau bracelet prénom fait son entrée sur la boutique !!!! Sortez le CHAMPAGNE ! C’est d’ailleurs le nom de cette couleur que je vous présente aujourd’hui

Nouveau bracelet prénom, ce qui change :

Les perles sont en verre et même en cristal pour la version total black (acrylique dans la version précédente) avec des reflets fou-fou-fou complètement dingues et trop beaux.

Les dômes de verre sont plus petits (12mm contre 18mm sur la version précédente)

Il y a ENFIN le recto-verso (ça n’existait pas !!!)

On peut donc doubler le nombre maximum de prénoms (18 en bracelet et 22 en collier contre 9 et 11 auparavant)

Les nouvelles couleurs des médailles comme Champagne a fait son apparition, mais nous avons garder aussi certaines qui vous plaisaient beaucoup.

Les couleurs :

Plus de risque inutile pour les peaux sensibles avec l’argenture 60 microns, nous vous proposerons automatiquement l’acier inoxydable 304L (oui celui des boucles enfants!) : plus solide, plus durable, plus fiable et moins allergisant.

Pour commander le nouveau bracelet prénom, rien de plus simple, je vous fait une petite présentation

Etape 1 : Choisissez votre bijou : Collier ou Bracelet ?

Préférez le collier si vous (ou la personne à qui le bijou est destiné) a une activité manuelle et/ou qu’elle a souvent les mains dans l’eau. Ainsi le collier pourra être porté sans limites contrairement au bracelet qu’il faudra retirer pour ne pas altérer la personnalisation sous verre.

Etape 2 : Choisissez le nombre d’inscriptions.

Dans la case, notez-y vos inscriptions, Attention : c’est un prénom / mot par médaille. En cas de prénoms composés, cela n’est pas un soucis, notez par exemple : Marie-laure, le prénom entier sera sur une médaille avec une majuscule au début.  Si vous souhaitez mettre une date ou un mot, séparez bien par une virgule chaque inscription. Ex : Si vous nous notez « Marion, 12.03.89, Marie-laure » Il vous faudra prendre 3 inscriptions & vous recevrez un bijou avec 3 médailles, une avec Marion, une avec 12.03.89, une avec Marie-laure (si vous cochez « pas de recto/verso » et un bijou avec 2 médailles (médaille 1 avec Marion au recto, 12.03.89 au verso. Médaille 2 avec Marie-laure au recto et le logo MilaWithYou au verso pour ne pas la laisser nue si vous ne cochez pas la case « pas de recto/verso »)

Une fois vos inscriptions notées, vous avez la possibilité si vous le souhaitez d’y ajouter un ou plusieurs symbole(s). Choisissez dans le menu déroulant le nombre de symbole(s) que vous souhaitez. Choisissez votre motif et notez en dessous à quel prénom il correspond.  Si vous mettez un prénom qui n’a pas été noté dans la liste précédente, le symbole ne sera pas pris en compte.

Si on reprends l’exemple plus haut, si vous souhaitez mettre un symbole « ange » sur Marion, choisissez le motif de votre choix et notez « Marion » dans la ligne en dessous de celui-ci.  Attention à bien mettre un prénom que vous avez déjà mis dans vos inscriptions. Cette option n’ajoute pas de médaille supplémentaire mais un motif sur l’une de vos inscriptions déjà renseignées plus haut.

PLACEMENT DES MÉDAILLES

Le site vous proposera l’option « Pas de recto/verso » seulement si votre personnalisation le permet. Si votre personnalisation ne le permet pas, vos médailles seront automatiquement mises en recto/verso. Exemple 1 :

Vous choisissez 3 prénoms + 2 photo en ayant coché l’option « pas de recto / verso »

Vous recevrez alors un bijou avec 5 médailles telles que :

– Médaille 1 : prénom 1 – Médaille 2 : photo 1 – Médaille 3 : prénom 2 – Médaille 4 : photo 2 – Médaille 5 : prénom 3

Si vous prenez exactement la même configuration SANS avoir coché l’option « pas de recto / verso » vous aurez un bijou avec 3 médailles telles que :

– Médaille 1 : prénom 1 au recto photo 1 au verso – Médaille 2 : prénom 2 au recto photo 2 au verso – Médaille 3 : prénom 3 au recto logo MilaWithYou au verso afin de ne pas le laisser nu, ce qui ne serait pas harmonieux.

Exemple 2 : Vous choisissez 4 prénoms + 4 photos sans avoir coché l’option « pas de recto/verso »

Votre personnalisation sera mise en recto/verso telle que :

– Médaille 1 : prénom 1 au recto photo 1 au verso – Médaille 2 : prénom 2 au recto photo 2 au verso – Médaille 3 : prénom 3 au recto photo 3 au verso – Médaille 4 : prénom 4 au recto photo 4 au verso

Exemple 3 : Vous choisissez 7 prénoms + 5 photos, votre personnalisation sera automatiquement mise en recto/verso telle que :

– Médaille 1 : prénom 1 au recto photo 1 au verso – Médaille 2 : prénom 2 au recto photo 2 au verso – Médaille 3 : prénom 3 au recto photo 3 au verso – Médaille 4 : prénom 4 au recto photo 4 au verso – Médaille 5 : prénom 5 au recto photo 5 au verso – Médaille 6 : prénom 6 au recto prénom 7 au verso

Exemple 4 : Vous choisissez 11 prénoms,  votre personnalisation sera automatiquement mise en recto/verso telle que :   – Médaille 1 : prénom 1 au recto prénom 2 au verso   – Médaille 2 : prénom 3 au recto prénom 4 au verso   – Médaille 3 : prénom 5 au recto prénom 6 au verso  – Médaille 4 : prénom 7 au recto prénom 8 au verso – Médaille 5 : prénom 9 au recto prénom 10 au verso – Médaille 6 : prénom 11 au recto – logo MilaWithYou au verso afin de ne pas le laisser nu, ce qui ne serait pas harmonieux.

Point de vigilance : ATTENTION A L’ORTHOGRAPHE ! Nous sommes très rapides : dans la demie-heure qui suit votre commande vos verres sont déjà réalisés ! C’est pourquoi il nous est techniquement impossible de prendre des modifications après la validation de votre commande. Relisez vous plusieurs fois si nécessaire, nous ne pourrons pas corriger une médaille en cours de fabrication. La seule solution en cas d’erreur de votre part sur une inscription sera le rachat d’une nouvelle médaille. Vous pouvez lire notre article à ce sujet ici.

Etape 3 :

Cette étape est facultative, elle est présente pour les personnes qui souhaitent mixer photos et inscriptions sur le même bijou. Choisissez votre nombre de photos, chargez vos fichiers et le tour est joué. Gardez un œil sur votre boîte mail, en cas de fichier(s) non valide(s) nous vous contacterons par mail. Si vous ne souhaitez aucune photo sur votre bijou, choisissez 0 . Pour prendre connaissance du traitement des photos et lire nos conseils pour choisir une photo optimale, lisez cet article.  Une photo correspondra à une médaille en plus sur votre bijou ou un verso en plus selon la disposition choisie.

Etape 4 :

Le choix de la longueur de votre chaîne.

Pour les Bracelets, si vous ne connaissez pas la taille de poignet de la personne à qui vous offrirez le bijou, choisissez la taille standard : 18/21cm. C’est celle qui est vendue dans 95% des cas. La taille « poignet fin » est vraiment faite pour les personnes ayant un tout petit poignet : 15/18cm. La taille « poignet large », pour les personnes ayant un fort poignet : 21/25cm. Nous proposons le sur mesure si vous savez le nombre exact de centimètres que vous souhaitez.

Pour les colliers, la morphologie n’a pas d’importance, c’est une question de préférence de chacune. Nous proposons le collier traditionnel en 48cm & le sautoir en 70cm. Vous pouvez également nous le demander en sur mesure et il sera conçu à la mesure souhaitée.

Indications complémentaires

Le bijou est en acier inoxydable 304L, la matière la moins allergène possible qui existe sur le marché mondial en ce moment afin de garantir à chacun la meilleure qualité.

Nous ne proposons pas de prototype sur ce modèle, vous ne pourrez donc pas voir le rendu avant la réception du bijou mais rassurez-vous si vos photos ne sont pas optimales vous serez contacté très vite par mail pour nous en fournir d’autres si possible.

Certaines Breloques peuvent changer d’un modèle à un autre selon les arrivages de marchandises.

Après la validation de votre commande, ce qu’il faut savoir

Vous choisissez vous même la méthode de séchage qui vous convient. La livraison standard induit un séchage naturel plus long. Votre commande quitte l’atelier en moyenne après 10 jours ouvrés. La livraison premium induit une technique de séchage plus coûteuse mais plus rapide. Votre commande quitte l’atelier dans les 3-4 jours ouvrés qui suit sa validation.

Nous travaillons avec la Poste, les envois sont faits en lettre suivie. Le numéro de la lettre vous sera adressé par mail (surveillez vos spams et indésirables) et vous pourrez suivre l’acheminement par le site de la Poste.

La case « message »juste avant le paiement vous permet de laisser un message si vous faites livrer votre colis directement à son destinataire, nous recopierons votre mot et le joindrons à votre commande dans le cas où c’est un cadeau. Si vous avez une question, ou un doute ou un souci, vous pouvez utiliser cette case pour nous laisser un message. Nous vous apporterons la réponse par e-mail.

Nous contacter, nous écrire

Vous avez un doute, vous avez besoin d’un avis ou d’un conseil, contactez-nous AVANT de commander. Nous serons ravis de vous aider à créer le bijou le plus parfait possible en prenant en compte vos consignes. Vous pouvez nous joindre par mail contact@milawithyou.com ou par messenger via facebook

Après votre commande

Vous avez reçu votre bijou et il vous plait beaucoup, laissez nous votre avis sur notre livre d’or

Vous avez besoin de rajouter une médaille, commandez la en ligne

Prendre connaissance des Conditions Générales de Vente

Pour retrouver toute la nouvelle collection, rien de plus simple, suivez le lien vers nos BEST SELLERS car c’est notre défi de faire rentrer cette nouveauté dans le top des meilleures ventes le plus vite possible !

Le colibri, symbole du parcours pour devenir mère

Le colibri est un symbole pour ces femmes au ventre creux qui souffrent de l’absence d’un enfant.

Par la création de ce bijou, nous souhaitons leur montrer tous nos encouragements et qu’elles sachent que nous pensons à elles et leur transmettons toute notre amitié. Surtout que l’espoir perdure.

En raison de sa vitesse, le colibri est connu comme un messager et un symbole de temps. C’est aussi un symbole d’amour, de joie et de beauté. Cet animal est également capable de voler en arrière, nous apprenant que nous pouvons regarder notre passé.

Cependant, cet oiseau nous enseigne aussi que nous ne devons pas rester dans le passé ; Nous devons avancer. Lorsque le colibri vole au-dessus des fleurs tout en buvant du nectar, nous apprenons que nous devrions savourer chaque moment et apprécier les choses que nous aimons.

L’animal totem du colibri a une signification spirituelle puissante. Dans les Andes d’Amérique du Sud, le colibri est un symbole de résurrection. Il semble mourir dans les nuits froides, mais revient à la vie au lever du soleil.

Le colibri est une créature qui ouvre le cœur. Lorsque le mal qui nous a amené à fermer nos cœurs a la chance de guérir, nos cœurs peuvent s’ouvrir à nouveau.

Avec la conscience des colibris, nous apprenons la vérité de la beauté. Notre vie devient un pays des merveilles, des plaisirs, des fleurs, des goûts et des arômes. Nous rions et apprécions la création, nous apprécions la magie du moment présent et la magie d’être en vie.

La vie, c’est ce que célèbre de colibri, alors quand on a des demandes pour faire un bijou à la destination des femmes qui vivent le parcours PMA, Mila a choisi de reprendre ce motif créé pour une cliente et l’a travaillé sur plusieurs bijoux.

Le colibri est personnalisable en couleur et vous pouvez choisir de mettre du texte et/ou des prénoms.

Témoignage de Mag

Après 2ans d’essai bébé naturellement rdv en centre de PMA pour faire un bilan …
Le verdict tombe Syndrome Ovaire PolyKystique (sopk) ce qui bloque les ovulations, la glaire cervicale est trop acide et tue les spermatozoïdes.
Début de la PMA avec des inséminations 6 en tout 1 fausse couche . Des piqure tout les mois pour ovuler sans forcement que ça fonctionne et oui avec le sopk même avec les traitements d’ovulation ça ne marche pas forcement le nbre maxi des insémination est 6 .
Passage donc au fiv (4maxi) ils comptent 4 ponctions + transfert .
La 1ere fois on a du arrêté car pas assez d’ovules développés avec le traitement.
La fois d’après 4 ovules de ponctionnés mais le seul embryon qui avait pris n’a pas survecu les 4 jours donc arrêt les autres ne se sont pas développés .
La fiv d’après 9 ovules de ponctionné 6 ont formé un embryon 2 ont été transféré les autres sont congelés malheureusement échec .
La fois d’apres traitement pour développer une ovulation naturel afin de transférer 1 embryon .
Le traitement a duré 1 mois et demi mon corps n’ovulait pas .
Transfert fait et petit bébé maintenu .
Après 5ans de PMA avec beaucoup de larmes d’examen plus ou moins douloureux des fausses couches des bleus sur tout le ventre et les cuisses à cause des piqures notre fille est née à 7mois et demi de grossesse . Malgré une grossesse quasi total alitée et préma et de long parcours post pendant et pré grossesse, si ce parcours serait a refaire je le referai …
Il sera de toute façon à refaire pour bb2 … une endométriose s’est greffée au reste des pathologie il m’est impossible d’avoir un enfant naturellement ….
Aujourd’hui notre fille a 17mois 😍 notre miracle qui s est battu dans mon ventre pour vivre

Témoignage Ludivine

En janvier 2010 avec mon conjoint nous nous lançons dans l’aventure avoir un enfant. J’ai 23 ans à cette époque et mon conjoint 29ans. Je n’imaginais pas tout le parcours qui nous attendait.

N’ayant jamais pris de moyen de contraception je me suis dit ça va aller vite. Mais quelle erreur !!!
Fin 2011 toujours pas de bébé en vu on se décide à demander de l’aide. Entre temps je trouve du travail mais 2ans de formation. Donc on attend avant de lancer la PMA et on continue seul les essais bébé.

2014 toujours pas bébé. On se lance officiellement dans l’aventure PMA.
Auprès de mon médecin traitant d’abord car je ne savais pas par quel bout commencer.
Le centre de PMA est à 180km de chez nous… c’est pas grave on fera les aller aller-retour.
Juillet 2014 on m’annonce que j’ai une translocation 13/14. Malheureusement ça provoque des fausses couches à répétition mais mon souci à moi c’est même pas qu’il s’accroche c’est de tomber enceinte car depuis 2010 aucun petit œuf n’a bien voulu se former.
Après de multiples examens en vu de la PMA et les médecins n’ayant trouvé aucune cause d’infertilité ils se décident pour un traitement simple.
Simple pour eux peut-être mais alors difficile pour nous.
Nous voilà donc parti dans le premier essai officiel en février 2015.
Les piqûres à heure fixe, les échographies tous les 2 jours a 180km de chez nous avec une vingtaine d’étudiants scrutant l’écran tout comme vous sauf que c’est vous sur la table avec une sonde dans le vagin. Adieu pudeur . J’ai eu l’impression d’être un numéro de dossier et non une personne qui essaie désespérément depuis 5 ans maintenant à avoir un enfant.
Les hormones… aie aie aie que dire… je ne me reconnais plus. J’étais quelqu’un d’autre.
Rien n’est prévu dans la loi. Le centre étant à 180km de la maison en zone montagneuse j’étais obligé de prendre sur mes congés payés pour faire tout ça.
Premier espoir 2 beaux follicules se sont formés.
On nous annonce donc : vous faites cette injection à 21h et vous faites l’amour 24h et 48h après. Ensuite une prise de sang 15j plus tard savoir si vous êtes enceinte.
Je m’applique donc à faire ma énième piqûre seule.
24h plus tard le moment fatidique arrive. Il est 21h, nous sommes en couple depuis plusieurs années et là… on reste comme 2 adolescents ne sachant pas comment faire. Bah oui hein vous programmez souvent vos relations intime avec votre conjoint à tel jour et telle heure vous 😅

15 jours plus tard je vais donc faire ma prise de sang.
Le résultat est ambigu, je suis donc au travail en open space avec bien évidemment des collègues autour. J’appelle le centre de PMA et leur explique. La personne me dit sèchement : oh mais vous n’êtes pas enceinte le taux n’est pas assez élevé !!!!

Mes espoirs partent de nouveaux en fumée. Je craque, entre les hormones qui me détruisent moralement mentalement, la pression. Bref j’en peux plus. Pourtant je ne suis qu’au premier essai.

Après 1 cycle de repos on retente l’aventure. Re piqure re aller-retour tous les 2j re piqure et re programmation des rapport intimes pour le 16 juin Plus facile cette fois.
Chéri il est l’heure !!!!! Le doc a dit à 21h 😂
15 jours plus tard nous sommes le 1er juillet et enfin il semble que ça ait fonctionné
Quand je suis allée récupérer les résultats sans grand espoir je suis littéralement tombée sur la chaise derrière moi. Heureusement qu’elle était là. La laborantine avec qui j’avais été à l’école et qui me suivait pour les nombreux examens était aussi heureuse que moi. Enfin un peu d’humanité dans ce parcours.
Les rendez-vous s’enchaine toujours à 180km de chez moi. C’est pas grave il est là. Il grandi bien et surtout s’accroche. À la première échographie vers 6semaines on nous propose une biopsie du trophoblaste pour savoir si notre enfant sera porteur ou non de ma malformation génétique.
On refuse catégoriquement on ne veut prendre aucun risque de perdre ce bébé miracle.
On opte donc pour une surveillance échographique mensuelle pour voir si des anomalies apparaissent.

À l’échographie des 12 semaines on nous annonce que c’est un garçon.
Enfin on va pouvoir l’annoncer à notre famille.
Les échographies s’enchaînent, tout va bien. Mais je ne relâche pas la pression.
Je n’ai pas l’impression d’être enceinte mais malade avec tous ces rendez-vous.
On m’annonce un diabète gestationnel finalement après examen il n’y a rien.
On m’annonce par la suite une hyper tension artérielle, après examen non il n’y a rien.
Au 4ème mois de grossesse j’attrape une bronchite qui me déclenche des contractions, je suis mise à l’arrêt et repos forcé jusqu’à la fin de la grossesse.
Les mois passent, mon ventre s’arrondit, on va y arriver.
Dernière écho ça y est je suis à 8 mois de grossesse.
Le médecin nous annonce que le bébé est trop petit.
Mais quand est-ce que ça va s’arrêter ????
Mise en place d’une surveillance rapprochée avec monitoring et échographie tous les 2 jours.

Mais j’ai passé les 35 semaines je peux enfin ressortir !!!!

A 39sa+2 le 03 mars 2016 à 4h du matin je perds les eaux.
Direction la maternité. Le travail n’est pas commencé. On m’installe dans une chambre en me disant de patienter jusqu’à ce que le travail se déclenche seul.
Vers 9h du matin une sage femme arrive et contrôle le monitoring. Le bébé fait des bradycardie.
Elle m’examine et surprise je suis à 5cm. Mais où sont les contractions ???
Premier bébé ne sachant pas trop à quoi m’attendre et regardant babyboom en voyant toutes ces femmes hurler de douleur je demande la péridurale.
Aucun problème. 9h30 direction la salle d’accouchement. 10h30 la péri est posée. Toujours pas de contractions 🤔
Contrôle du col, je suis à 8cm.
11h le médecin arrive car bébé bradycardie de plus en plus.
Il me place donc sous oxygène pour l’aider lui.

On me demande de pousser pendant la contraction. Je regarde la sage femme et lui dit que je ne les sens pas. Elle me guide donc et en 3 poussé mon bébé miracle apparaît à 11h30 avec le cordon autour du cou. La sage-femme le pose sur moi il est tout beau tout rose et calme. Ça y est nous sommes parents d’un magnifique petit Calixte de 2kg930 et 46cm.

Nous décidons de remettre le couvert tout de suite.

En septembre 2019 j’apprends que je suis tombé enceinte naturellement.
Malheureusement son petit coeur a décidé de s’arrêter de battre à 9 semaines.
Le 11 octobre 2019 je subis un curetage sous anesthésie local par choix.
Je remonte la pente doucement.
Nous relançons la procédure PMA.
En mars 2020 la commission médicale a décidé que ce sera une FIV. Malheureusement tout est arrêté au vue de la crise sanitaire.

Témoignage de Séverine

Tout à commencé en Juin 2015 quand mon compagnon et moi avons décidés de mettre en route 1 petit bébé pour agrandir notre famille. En Décembre 2016, ma gynéco nous prescrit les examens nécessaire car toujours pas de bébé. Nous apprenons que mon compagnon à 1 azoospermie et ensuite le syndrome de klinfelter. De mon côté tout va bien, après l’examen atroce de hystérosalpingographie

Donc ma gynéco nous apprends que nous devrons passer en PMA pour avoir notre bébé. Après 3 inséminations, des aller retour sur Paris, des dizaines de piqûres, nous apprenons que je suis enceinte (larmes de joie pour moi) 9 mois après, le 15 Mars 2019, 12 jours avant le terme, je suis déclenché pour hypertension. Un travail que nous pensions être très long mais qui a duré 3h30 (elle était pressée) 1 merveilleuse princesse de 3kg730 et 49cm est venue au monde. Aujourd’hui elle a 1 an et adore faire la fofolle sur le canapé. Nous sommes déjà tourné à la PMA pour bb2 mais, Monsieur n’est pas encore prêt donc obligé d’attendre

Témoignage de Johanna

Une 1ère Fiv avec Icsi pour avoir pour mon petit garçon (problème de fertilité de mon époux) qui a aujourd’hui 5 ans mais qui malheureusement est né avec une grave maladie génétique orpheline. Du coup pour avoir un second enfant, nous avons non seulement dû passer par une autre Fiv Icsi mais avec en prime un DPI (dépistage préimplantatoire pour écarter les embryons ayant la même maladie que mon fils. Nous sommes tous les 2 mon mari et moi porteurs du mauvais gène de cette maladie. Après 3 ans et demi de combat, j’attends mon 2ème enfant, je suis enceinte de 5 mois et demi d’une petite fille

Merci Ludivine, Séverine, Johanna et Mag pour briser le silence de leurs parcours.

Pour retrouver les bijoux COLIBRI, c’est facile, suivez ce lien : bijoux du colibri

Bague bourgeons blanc noir

Le bijou est livré en boîte cadeau – prêt à offrir

Plusieurs délais sont mis à votre disposition. La Livraison PREMIUM permet un traitement plus rapide de votre commande en accélérant le temps de séchage par un procédé novateur mais plus couteux. La Livraison STANDARD est de plusieurs semaines. Le délai précis est indiqué au moment de valider votre commande.

Nous restons à votre disposition par mail contact@milawithyou.com ou sur la page facebook MILAWITHOU

Marie-Sabrina, un témoignage émouvant

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de Marie-Sabrina

A travers le Témoignage poignant de Marie-Sabrina, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Je m’appelle Marie-Sabrina, j’ai 38 ans, je suis maman de Chloé 8 ans et belle mère de Sacha 11 ans. Je suis mariée avec le papa de Chloé depuis 7 ans. Ma première grossesse a été très compliqué, j’ai fait une pré-éclampsie sévère et j’ai du avoir une césarienne en urgence à 7 mois 1/2.

À la suite de cette grossesse compliquée j’ai du me faire opérer de la vésicule biliaire, Chloé avait 7 mois. En 2014 je décide de faire une sleeve, 122 kg pour 1m77, je suis obèse et mal dans ma peau et je sais que pour le moment une grossesse est trop risqué !

2015, je fais 75 kg, cette opération est un réel succès, je décide avec mon mari d’arrêter la pilule, avec l’accord du chirurgien bien sur.

2018 toujours pas de grossesse, je décide de faire des examens plus poussés, on me découvre 1 kyste de 6 cm sur l’ovaire droit. Le chirurgien semble pessimiste sur le fait de sauver l’ovaire. Ça me fait 1 choc mais pas le choix. Le lendemain de l’opération, bonne nouvelle, mon ovaire est sauvé !

Avril 2019 je commence 1 traitement en PMA car insuffisance ovarienne. Les traitements sont éprouvants physiquement et mentalement. Après 2 FIV la gynécologue me propose 1 ICSI, je lui dit que j’irai jusqu’au bout ! On a le droit à 5 essais ! L’ICSI se passe super bien, on me transfert 2 blastocytes et 1 qui est congelé. Le miracle a lieu, la prise de sang est enfin positive, la 2ème et la 3ème confirme que le taux augmente, donc c’est bon signe. Il n’y a qu’1 bébé mais je suis aux anges ! Tout ce passe relativement bien, beaucoup de nausées mais je ne vomi pas comme pour Chloé !

Puis début janvier je perds de gros caillot de sang, une visite en urgence à la clinique me rassure, c’est un hématome, apparemment ça arrive souvent ! Le 19 janvier, sur le chemin pour ramener Sacha, je me sens bizarre et je me rend compte que mon legging est plein de sang. Direction la clinique, le gynécologue me rassure, c’est une fragilité dûe à l’aspirine, je suis sous aspirine pour éviter la pré éclampsie, il me dit que ça va recommencer mais que ce n’est pas grave ! C’est flippant mais j’ai vu bébé, son cœur bat donc mon mari et moi sommes rassurés. Le 21 janvier, la veille de ma 13ème semaine, je ne suis pas bien dans l’après midi, j’ai mal aux ovaires, je vais chercher Chloé à l’école mais la douleur ne passe pas. Vers 17h je me lève et me dirige aux toilettes car je sens que quelque chose ne va pas. Je perds le bébé, mais je ne veux pas le voir, c’est un gros caillot de sang pour moi, je me déshabille comme je peux car l’hémorragie est là et demande à Chloé mon téléphone. J’appelle mon mari pour qu’il rentre, je le rassure en lui disant que c’est juste 1 hémorragie ! Je cours dans la douche et attend 20 longues minutes que mon mari arrive, je tiens bon même si je saigne abondamment, je ne peux pas sortir, je ne veux pas faire 1 malaise, je me sens tellement faible. 

Mon mari arrive et m’aide à sortir de la douche, je m’habille tant bien que mal. J’ai mal aux reins ! Les contractions. À la clinique on m’installe mais le gynécologue est au bloc, j’ai mal, je saigne ! Le gynécologue arrive, m’examine et là le choc. “Vous avez expulsé le sac amniotique”. Je me concentre pour ne pas craquer ! 2 choix : curetage cette nuit car il doit être 21h, ou on laisse faire la nature ! J’opte pour l’option 2, je retourne dans la salle d’examen ou mon mari et ma fille attendent et là je craque. On attend encore 30 min pour voir si les saignements se calment et on rentre ! Une semaine après je retourne voir ma gynécologue et là ce que je redoutais, il faut faire un curetage et une transfusion de fer car je suis vraiment très anémiée !

L’opération c’est bien passée, la transfusion m’a énormément aidée car à cause de l’anémie j’étais livide, un vrai zombie, sans forces, essoufflée, incapable de faire quoi que ce soit !

Aujourd’hui le moral et le physique vont beaucoup mieux, j’ai vu une psychologue, ça m’a fait du bien, et je vais bientôt revoir la gynécologue de la PMA pour envisager le transfert du blastocyte congelé ! Je vais reprendre le travail après 5 semaines d’arrêt.

Je me dit finalement que la nature fait bien les choses, le bébé avait sûrement un problème, même si le résultat de la trisomie 21 est négatif, ça a été dur de recevoir les résultats après. Ce n’est la faute de personne, je préfère maintenant, à 3 mois, que plus tard, ce bébé n’avait pas encore de sexe, je ne le sentais pas encore !

C’est dur mais la vie doit continuer ! 

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, comme Marie-Sabrina, toutes les femmes qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous serons toujours là pour Elles.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Marie-Sabrina contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Priscillia, témoignage de Mamange

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de Priscillia

A travers le Témoignage émouvant de Priscilla, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonjour je m’appelle Priscillia, j’ai 29 ans et voici mon histoire.

Avec mon mari tout est allé très vite on s’est rencontrés à tout juste 21 ans, 2 mois après il s’installait chez moi et j’arrêtais ma pilule.

4 mois après je suis enceinte,on est heureux,on se croit invincible. Première écho à 8sa et là c’est le choc, on redescend vite de notre nuage, oeuf clair, prise de médicaments pour provoquer la fausse couche.

On garde espoir, on retente de suite, je tombe enceinte juste après mon retour de couche 3 semaines après.

J’ai la peur au ventre, première écho tout se passe bien à 8sa,puis écho des 3 mois bébé va très bien ouf on est rassurés.

Je sens les premiers coups très rapidement à 4 mois. Puis un jour je ne me sens plus enceinte, j’ai quelques pertes rosées, plus de nausées, je ne le sens plus.

Je vais aux urgences gynéco, on me renvoie chez moi en me disant “on vient pas ici pour une écho gratuite, pas possible de sentir votre bébé à ce stade madame”.

Je devrais être rassurée pourtant car 1 semaine avant j’ai eu ma visite du 4ème mois,le gynéco était pressé, il a vite fait écouté le cœur et m’a dit tout est ok. Je ne dors plus pendant 2 jours, je retourne donc aux urgences un soir, je suis seule, mon mari bosse, je suis à 4 mois et demi de grossesse.

On me fait l’écho, et là pas un mot, elle me dit je vais appeler le médecin, là j’ai compris.

C’est l’effondrement, le noir complet, son cœur s’est arrêté. Le début de la descente aux enfers. 

On me déclenche l’accouchement 3 jours après le 19 novembre 2012. J’entendais les pleurs des bébés autour pendant que moi j’accouchais de mon bébé mort né. 10h atroces, une hémorragie, accouchement très difficile. On a pu voir notre fils Ethan quelques heures après.

Une autopsie a été pratiquée, on apprend que ça faisait 3 semaines qu’il était décédé. Le gynéco s’est planté lors de mon contrôle des 4 mois, il a confondu mon cœur avec celui du bébé, mon fils était déjà décédé depuis plusieurs semaines.

On reprend les essais en janvier 2013, la peur au ventre. Mon fils me manque terriblement, beaucoup de prises de tête avec mon conjoint, on ne se comprend plus, je suis un fantôme.

Je retombe enceinte en septembre 2013 mais encore une fois plus d’activité cardiaque à l’écho des 2 mois. On recommence, je reprends des médicaments pour provoquer une fausse couche. 

Suite à tout ça, on a consulté une gynéco spécialisée en pma. J’apprends que j’ai un problème de coagulation du sang mais surtout que je suis en insuffisance ovarienne. J’ai 22 ans et j’apprends que j’ai la fertilité d’une femme de 40 ans. 

On s’engage dans le parcours pma, 6 mois de stimulation simple, une iac qui fut un échec.

On fait une pause, on se marie le 13 septembre 2014. Inscrite pour une fiv en mars 2015.

Mais surprise en janvier 2015 j’apprends que je suis enceinte, on met vite en place un traitement, piqures quotidiennes d’anticoagulant pour mon soucis de coagulation du sang. Grossesse éprouvante mais mon fils Loris naît le 29 septembre 2015 pour notre plus grand bonheur.

Le temps nous est compté car je serais bientôt ménopausée, je ne reprends donc pas de contraception. Et à notre grande surprise 4 mois après je suis à nouveau enceinte.

C’est reparti pour 9 mois de piqûres de lovenox car sans ça je ne peux mener une grossesse à terme.

Kelyo naît le 30 octobre 2016. Mes loulous ont 13 mois d’écart.

Ça a été dur, ça a failli nous coûter notre couple, ça nous a éloigné de beaucoup de personnes.

On a été au fond du trou mais aujourd’hui je peux vous le dire on s’en relève. Pas sans séquelles évidemment mais on en ressort plus fort.

Cela fait 7 ans que notre ange Ethan est parti, pas un jour ne passe sans que je pense à lui, je chéris chaque instant passés avec mes enfants car je sais combien ils sont précieux.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, toutes les femmes qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous serons toujours là pour Elles. Vous pouvez vous confier à nous. Comme Priscillia, si vous nous faites part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Juliette, une Mamange qui a rejoint son Ange

Aujourd’hui je vous confie le témoignage de Juliette.

Juliette, depuis, nous a quitté. Nous pensons bien fort à Camille sa soeur et Sylvie son amie.

Bonjour je m’appelle Juliette, j’ai 24 ans et après 20 semaines et 4 jours de grossesse je viens de passer du statut de future maman à celui de mamange

Ce 30 janvier au matin, j’ai accompagnée mon amie aux funérailles de son petit ange Linès partie bien trop tôt retrouver son papa, Fabien.
A ce moment là jamais je n’aurais pu imaginer que j’allais moi aussi devenir une mamange

C’est donc naturellement que j’ai accompagnée mon amie pour le dernier adieu à sa petite poupée.
La sachant seule chez elle j’ai décidé de passer le reste de la journée à ses côtés pour l’aider à passer cette journée si difficile.

En fin d’après midi, j’ai commencé à ressentir des douleurs dans le ventre mais je ne me suis pas inquiétée, je me suis dit que cela était simplement dû à cette journée difficile et à la fatigue.
Environs une heure plus tard la douleur était de plus en plus forte, mon ventre était dur et je ne savais plus comment me mettre

Mon amie a donc décidée d’appeler les secours et j’ai été amené à l’hôpital où le gynécologue de garde m’a annoncé que c’étaient des contractions et qu’il fallait me perfuser afin de stopper ses contractions.

Une fois la perfusion posée je me suis dit que le produit allait faire son effet et que tout irait bien.
Malheureusement la perfusion n’a pas eu l’effet escompté sur moi et à minuit environ la sage femme m’a annoncé que j’étais dilatée à 6cm et que mon bébé allait naître dans le courant de la nuit mais qu’il ne survivrait pas à ce stade de la grossesse.
A ce moment là ma vie c’est écroulée, je n’allais plus devenir maman mais mamange

Ma petite Elya est née le 31 janvier à 2h17 et s’est envolée à 2h20. Mon bébé n’aura vécue que trois petites minutes

Par ce témoignage je voulais montrer que jamais il ne faut ce dire que ça n’arrive qu’aux autres, nous pouvons toutes être touchées par ce drame, la preuve.

Je voudrais finir ce témoignage par un petit hommage à nos princesses Elya et Linès et leurs dire que jamais nous ne pourrons les oublier

On vous aimes nos amours Elya et Linès

Vous pouvez vous confier à nous. Comme Juliette, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Christelle, témoignage de Mamange

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Christelle

A travers le Témoignage émouvant de Christelle, nous apportons notre soutien à chaque mère, chaque père, chaque personne qui a pu un jour perdre une vie qui lui était précieuse.

Bonsoir à vous, je flâne souvent sur votre page, je lis les témoignages tous plus touchant les un que les autres. Je me retrouve dans vos histoires… Mais je n’ai personne pour en parler. Je n’ose jamais acheter, répondre aux questions pourquoi ce bijou, il ne comprendra pas…. Je pense que pour lui, mon chéri c’est même oublié depuis bien longtemps, ce n’est plus rien du tout, une mauvaise passade dans notre couple, mais pour moi c’est beaucoup plus… Aujourd’hui j’ai envie de partager mes ressentis avec vous… Pourquoi je ne sais pas peut être que cela me fera du bien de l’exprimer. 

En janvier 2016, alors que ma première fille avait 17mois, j’apprenais qu’un petit bébé était de nouveau présent. Pas vraiment attendu, bébé un peu rapproché et dans cette période la plus difficile de ma vie comment réagir ?? En mai 2015 j’avais perdu mon seul et unique frère âgé de 35ans, subitement, comme ça son cœur c’était arrêté pendant un événement sportif… Il avait 5ans de plus que moi. Le deuil était dur… Mais j’essaye de garder la tête hors de l’eau, j’avançais pour ma famille, j’avais une place compliquée, je faisais face à la détresse de mes parents, de mes chers petits neveux ainsi que biensur de ma belle sœur…. Je me sentais obligée d’être forte pour eux. Ne pas craquer être présente…. Toujours.

Puis la nouvelle, 8mois après ce triste événement un petit bébé inattendu était la…. Surprise, effrayé d’abord puis finalement un petit rayon de bonheur, ce dire que c’était peu être un signe de mon frère, un signe de cette étoile qui nous regardait la haut. Un petit bébé pour embellir cette année qui était des plus triste….. Après 8semaines d’aménorrhée nous l’annoncions prudemment… enfin un petit sourire chez ma mère, une petite lueur de vie en elle. Cela faisait longtemps que je n’en avais pas vu. Puis 11semaines, rdv avec le gyneco, une écho qui devait être banal…. J’y vais seule, que peut il se passer ?…. Et là L’annonce tombe, le cœur de bébé s’est arrêté à 8semaines…. Il y a 3 semaines déjà….. J’ai plus de voix, je ne vois plus rien, ma lueur d’espoir de bonheur disparait et je m’écroule seule, dans le bureau du gyneco…. Devoir annoncer à ma famille, déjà si malheureuse, que le petit rayon de soleil de l’année à venir était réparti. Un si petit être qui donnait tant l’espoir d’un sourire.

C’est à ce moment là que j’ai compris que je n’étais pas si forte que cela et je suis tombée. J’ai lâché prise sur presque 10mois de tristesse…. J’étais là pour les autres, je ne m’écoutais pas moi, mais là je n’arrivais plus à être là pour moi même… J’étais vide…. Si petit et pourtant il m’avait aidé à me dire que la vie n’était pas si merdique que cela et puis non il était déjà réparti. 3mars, 10 jours avant mon anniversaire, il est parti définitivement de mon ventre après une journée horrible à l’hôpital…. Je pense toujours à tout cela, j’ai eu beaucoup de mal à passer cette étape….

Depuis il y a eu une autre petite fille, la découverte de cette grossesse a eu lieu en septembre, soit à la date de naissance de ce bébé…. Peut être un autre signe de mon étoile là haut. Mais il est toujours présent dans ma tête et mon cœur à moi. A côté de l’étoile de mon frère, brille un peu la sienne…. Je ne sais pas pourquoi je vous écris tout cela, peut être une thérapie pour m’aider, car chez moi je ne peux en parler à personnes de tout cela. Merci de votre patience Un jour j’oserais peu être passer le cape et trouvé un bijou qui me fera secrètement penser à lui…..

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, toutes les femmes qui se retrouvent seules, démunient et qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous serons toujours là pour Elles. Vous pouvez vous confier à nous. Comme Christelle, faites nous part de votre douleur, nous la respecterons.

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges !

Comme Christelle, contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Je me connecte à Mila 😊

 

Vos données personnelles sont utilisées pour traiter votre commande, soutenir votre expérience sur le site et aux fins décrites dans notre politique de confidentialité. Aucune revente de données n’est effectuée.

Mes Points

Points
Veuillez vous connecter si vous souhaitez voir vos points de fidélité

Mes Codes Promo