Mois : février 2020

Témoignage de Cindy, mamange de Mahé et Théa

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Cindy

A travers le Témoignage que partage aujourd’hui Cindy, nous apportons notre soutien à tous les par’anges confrontés au chagrin de la perte d’un enfant. Il n’y a pas de douleurs plus horrible.

Nous sommes les parents d’un petit garçon de 2 ans et demi lorsque l’envie d’agrandir la famille se fait sentir. J’apprends que c’est un deuxième petit gars qui nous rejoindra en juillet 2016

Mais au 6 ème mois de grossesse, on nous révèle qu’il a une grave malformation du diaphragme. Une hernie laisse passer ses organes et écrasent ses poumons. Une amniocenthèse révélera également une très rare anomalie génétique : la trisomie 9.  Les médecins nous avoueront qu’il y aurait 30 cas reconnus dans le monde entier.

La hernie diaphragmatique ne laissait qu’une chance sur deux à mon enfant de survivre à la naissance, et nous étions prêt à nous battre, mais l’annonce de la maladie nous plonge dans la détresse. Il est impossible d’offrir une vie de souffrance à mon enfant, et c’est avec une immense tristesse que nous décidons d’interrompre ma grossesse.  Avec les examens et l’attente des résultats, je suis au 8eme mois de grossesse.

Le 18 mai 2016, notre petit garçon Mahé naîtra sans un cri, et nous devrons annoncer la terrible nouvelle à son grand frère qui l’attendait tant.

La vie n’a plus jamais été la même depuis ce jour, mais l’envie d’offrir à nos fils une petite sœur ou un petit frère devient présente et malgré la crainte et les peurs,  8 mois plus tard nous apprenons un heureux évènement. Une amniocentèse est prévue à 3 mois et demi de grossesse. Elle nous démontre que notre bébé va bien ! C’est une petite fille…

Je commence à y croire, la vie ne peut pas nous faire un sale coup deux fois de suite, cette fois on a le droit aussi au bonheur. La grossesse se passe bien, nous commençons à nous projeter, préparons sa chambre…

Ma nouvelle gynécologue a pris connaissance de mes antécédent et fait son possible pour me rassurer au mieux. Elle accepte un déclenchement, 10 jours avant le terme pour des raisons d’organisation. Et puis ça me rassure de fixer une date, je suis si près du but…
Nous devons donc  rencontrer notre princesse Théa le 29 septembre 2017 Tout est prêt, jusqu’au cosy soigneusement installé dans la voiture

Le lundi 26 septembre, je me réveille et je mets la main sur mon ventre, petit rituel pour dire bonjour à mon bébé. Pas de réponse Ce n’est pas dans ses habitudes. Je ne m’inquiète pas immédiatement, je sais que les bébés bougent moins en fin de grossesse.Mais dans la matinée, elle ne réagit pas non plus. Je la stimule, boit un verre d’eau fraîche pour la réveiller, puis l’inquiétude grandit. J’appelle la clinique qui me demande de passer faire un monitoring.

J’y vais seule, mon conjoint est au travail et je ne veux pas l’inquiéter. Lorsque la sage femme a cherché le pouls du bébé elle n’a trouvé que le mien. Elle a appelé ma gynécologue en urgence qui est arrivé immédiatement, et qui par échographie m’a annoncé que le cœur de ma fille s’était arrêté.

J’ai perdu mes deux enfants en 1 an et demi. Tout s’est écroulé
A la naissance de Théa, on s’est aperçu que son cordon était complètement enroulé dans ses pieds, ils en étaient bleus. A l’autopsie rien n’a été détecté, on a conclu a un accident de cordon, tout le reste était normal.

Après cette épreuve il a été dur de remonter la pente. Mais j’avais un fils de 4 ans et je ne pouvais pas l’abandonner. Il a fallu faire avec Avec mon conjoint nous avons pris la décision de déjouer les malheurs qui s’abattaient sur notre famille, et de poursuivre notre but d’agrandir notre famille.

5 mois plus tard, j’apprends la gorge nouée qu’un tout petit bébé est en train de grandir en moi.
Des semaines de stress à venir. Une amniocentèse ( encore…) des résultats à l’attente interminable, une peur chaque matin. J’ai eu la chance d’avoir une équipe médicale formidable, qui a pris en compte toutes mes angoisses, et qui a fait le maximum pour tenter d’apaiser mes craintes

Malgré tout cela a été une grossesse très éprouvante.
Un déclenchement a été décidé à 37 sa. 8 mois, pas un jour de plus C’est ce qui est proposé aux femmes qui ont déjà vécu une Mort foetale in utéro. Pour éviter que cela se reproduise et bien sûr parce que les dernières semaines sont trop éprouvantes pour la maman. Je crois que je n’ai pas fait une vraie nuit sur les trois derniers mois de grossesse.

Le 10 Novembre notre double espoir, Mayane est née. Notre petit arc en ciel, bien vivant, en plein forme. 
C’était incroyable, j’ai mis plusieurs jours à réaliser que cette fois je repartirai à la maison avec mon bébé. Aujourd’hui elle est va bien, elle fêtera ses 1 an dimanche (NDLR le 10/11).

Nous pensons chaque jour à nos enfants disparus, mais nous avons retrouvé le sourire grâce à nos deux merveilleux enfants. J’ai commencé mon récit, mon témoignage afin de donner aux autres parranges, le courage de surmonter la perte d’un bébé, et surtout d’y croire car l’espoir est permis.

Mon livre s’intitulera : En partant, le bonheur a dit qu’il reviendrait…

Merci à Cindy pour son témoignage plein d ‘espoir ! Mayane est une merveilleuse petite fille ! Je vous souhaite tout le bonheur du monde ! Regardez cette belle photo que nous a envoyé sa maman :

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, les Papanges, comme Cindy, qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous seront toujours là quelque soit leur parcours…

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Cindy contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Témoignage de Morgane sur le deuil périnatal

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Morgane

A travers le Témoignage de Morgane, nous apportons notre soutien à tous les par’anges confrontés au chagrin de la perte d’un enfant.

Bonjour, j’aimerais vous partager mon histoire, notre histoire et ce choix si difficile que nous avons dût faire.

Février 2018, LA bonne nouvelle, bébé s’est installé. Mais rapidement je suis arrêtée car les prises de sang n’évoluent pas correctement, on s’attend à une fausse couche. On attend mais bébé s’accroche.

Les semaines passent et vient l’échographie du 1er trimestre, les mesures sont compliquées à prendre car bébé n’est pas dans la bonne position, le médecin n’a aucune patience et nous donne un rendez-vous à 17 semaines avec une sage-femme. On a hâte !

Arrive cette seconde échographie, elle dure longtemps, la sage femme est silencieuse puis nous demande si on souhaite connaitre le sexe. Oh que oui ! C’est une fille, une petite fille, NOTRE fille.

Mais il y a un mais. Son estomac n’est pas visible et son petit cœur est compressé dans ses côtes donc elle nous donne un nouveau rdv la semaine suivante avec une obstétricienne qualifiée. On a peur.

Arrive ce nouveau rdv. L’ obstetricienne reste silencieuse puis nous dit que ça ne va pas. Son cœur est toujours dans les côtes mais cette fois son estomac est visible, il est dans la cage thoracique tout comme une partie de ses intestins et de sa vésicule biliaire. Le diagnostic tombe, hernie de couple diaphragmatique. Malformation sévère dont les chances de survies sont environ d’une sur deux lors de l’opération si le bébé survit à la grossesse et à la naissance. 

Le ciel nous tombe sur la tête, on est anéanti, notre bébé, notre fille déjà tant aimée ne survivra peut-être pas…. 10 jours plus tard on fait une amniocentèse pour savoir si la malformation est isolée ou non. Et là on attend, encore et encore… Un mois entier passe pour que la généticienne nous appelle et nous demande de venir 48h plus tard. 

Ce n’est pas bon quand un médecin demande un rdv si rapide et effectivement 48h plus tard la généticienne nous explique que notre fille présente une anomalie génétique grave qui ne lui permettra jamais d’avoir une vie normale, de communiquer, se ddéplacer ou de se rendre compte de ce qui l’entoure. 

Interruption Médicale de Grossesse. C’est le choix que nous faisons pour préserver notre fille de toute souffrance. Notre poupée naîtra sans un cri le 20 juillet 2018, si petite et si belle. Tout les tests ont montré que nous n’étions pas porteur de cette anomalie donc nous n’avons pas attendu et le 06 juillet 2019 un amour de petit garçon nous a rejoint et depuis il nous comble de bonheur. Nous n’oublierons jamais notre fille, notre poupée des étoiles. Nous l’aimons autant que notre fils, elle fait partie de nous, de notre histoire, notre famille.

Merci à Morgane pour son témoignage qui nous a beaucoup ému.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, les Papanges, comme Morgane, qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous seront toujours là quelque soit leur parcours…

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Morgane contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

La nouvelle Collection du Souvenir, en mémoire de nos Anges

La Collection du Souvenir réunie les bijoux “En mémoire de…” créés par Mila sur la demande des Mamanges et étendue depuis à toutes les personnes qui ont perdues un proche, un ami, un parent.

Cindy, Christelle, Sylvie, Naomie, Mélanie, Julie … et tellement d’autres. Nous recevons chaque jour des témoignages poignants que nous mettons en ligne chaque semaine. C’est un moment à chaque fois très émouvant pour moi quand je les mets en page. De la même façon que Mila allume une bougie quand elle réalise une commande de cette gamme, j’allume une bougie quand je m’occupe des témoignages.

Toujours sollicitée pour personnaliser vos bijoux, pour trouver le texte, l’image à y apposer, Mila a repris ses crayons juste après Noël pour vous proposer une gamme entièrement personnalisable.

Sur chaque bijou, vous pouvez choisir de laisser l’image seule, de rajouter une phrase et/ou un prénom (ou une date, une initiale…) et vous pouvez changer la couleur.

Voici l’exemple avec le visuel PETITE FÉE

Le choix de personnalisation est si vaste que chaque bijou est unique, c’est le votre, celui que vous allez concevoir et commander. C’est celui que nous fabriquerons pour vous.

De nouveaux visuels sont entrés en boutique cette semaine, vous les avez dejà remarqué puisque moins d’une heure après nous avions dejà des commandes. Des papillons, des petits pieds, un ange de lumière et la petite Fée que je vous ai dejà montré plus haut ont rejoint les anges, les coeurs, les nuages, symboles de votre douleur, de votre chagrin, du manque.

Ces nouveautés sont disponibles en bracelet, bague, marque page, porte clé, et nous avons deux modèles de colliers (avec anneau perlé ou sans) Et vous pouvez désormais choisir la longueur de votre chaîne (48cm, 70cm ou celle de votre choix).

Pour retrouver l’ensemble de la gamme, c’est par ici : En Mémoire De…

Collier Souvenir avec photo

C’est le bijou MAMANGE que MILAWITHYOU réalise tous les jours, parfois la photo est celle d’un bébé, parfois celle d’un père ou d’une mère partie trop tôt, parfois un amoureux, parfois c’est une photo d’échographie d’un bébé qu’on n’a pas eu le temps de serrer dans ses bras. Il n’y a pas toujours de prénom, il y a parfois une seule lettre ou une date.

A chaque commande de cette collection notre cœur se serre un peu plus et nous espérons soulager un peu votre chagrin et votre peine.

Si vous souhaitez nous confier votre Histoire, vous pouvez nous contacter par la page facebook
ou par mail contact@milawithyou.com

Témoignage de Cindy sur le deuil périnatal

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal de Cindy

A travers le Témoignage poignant de Cindy, nous apportons notre soutien à tous les par’anges confrontés au chagrin de la perte d’un enfant.

Je m’appelle cindy j’ai 28 ans, je suis maman et mam’ange…

Nous sommes en janvier 2013 lorsque j’apprends ma 2eme grossesse, un bébé très désiré autant par moi que par le papa.

Tout va bien, je suis un peu malade et fatiguée mais sans plus. Je fait la première écho et son petit cœur bat bien et il grandit bien.

Nous sommes le 20 février 2013 je me rends à l’écho suivante, c’est le jour de l’anniversaire de ma fille elle vient d’avoir 4 ans, un joli cadeau nous l’emmenons avec nous pour voir bébé, mais en arrivant à l’hôpital je me sens pas bien, un mauvais pressentiment, le papa me rassure et me dit que tout ira bien, de ne pas stresser..

Nous montons au service gynéco et attendons le gynéco pour l’écho. Celui ci arrive avec un air froid et me dit que ma fille ne peut pas nous accompagner.. Je lui ai dit mais pourquoi ? Il me rétorque, ici c’est pas une garderie… Hmmmm ok sympa.. Heureusement mon beau frère était là et a gardé ma fille..

D’un côté vu la suite, finalement ce n’était pas plus mal..

Vient le moment tant attendu, nous allons enfin te revoir, mon petit bébé.. Mais voilà rien ne se passe, le temps se fige, je demande au gynéco que se passe t’il ? Tout va bien ? Et là il me regarde et me sort “bah vous voyez bien qu’il n’y a plus d’activité cardiaque !”

Hmm pardon ? Suite à cette nouvelle glaçante, le gynéco me demande de prendre rdv pour un curetage, je n’ai même pas le temps de comprendre et réaliser ce qui se passe que tout s’enchaîne…

J’arrive au secrétariat effondrée et le gynéco qui parle en rigolant avec les secrétaires comme si de rien était.. J’ai demandé un autre avis gynécologue avant d’avoir le curetage, et malheureusement le diagnostic a été confirmé…

J’ai garder mon bébé décédé en moi une semaine..
Quand je me suis réveillée en salle de réveil, j’ai demandée où est mon bébé ? Je me sentais tellement vide…

😢

Malheureusement j’ai fait une dépression par la suite.. Et je me suis séparée de mon conjoint qui avait du mal à comprendre mon état…nous avons appris bien plus tard que bébé avait une malformation au cerveau..

Aujourd’hui je suis mariée depuis 3 ans et demi et j’ai eu mon petit garçon il y a 2 ans en 2017, malgré tout cela j’y pense souvent, ma grossesse a été terriblement angoissante d’autant plus que j’ai revu le gynéco qui me suivait avant le jour de mon accouchement pour une écho d’urgence car les SF pensaient que mon fils avait la tête de nouveau en haut…
A l’heure actuelle j’attends mon petit dernier qui doit pointer le bout de son nez le 28 décembre

🙂

Je tenais à faire passer un message à travers ce témoignage pour dire que même si nous n’avons pas tenus nos bébés dans nos bras, la douleur est atroce tout de même, merci de m’avoir lu !

Merci à Cindy pour son témoignage plein d ‘espoir ! Bébé a dû arriver depuis (nous avons un décallage entre vos envois de témoignages et la publication, environ 3 mois)

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, les Papanges, comme Cindy qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous seront toujours là quelque soit leur parcours…

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Cindy contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Témoignage de Christelle sur le deuil périnatal :

Aujourd’hui je vous confie le témoignage sur le deuil périnatal d’une Mamange qui a le coeur très lourd, Christelle.

A travers le Témoignage très émouvant de Christelle, nous apportons notre soutien à tous les par’anges confrontés au chagrin de la perte d’un enfant.

Bonjour

Je m’appelle Christelle j’ai 42 ans je suis maman de 6 enfants dont un petit ange

Mon histoire est simple et compliquée à la fois
J’ai rencontré mon mari il y a 9 ans, nous avions tout les deux des enfants moi deux garçons et lui un garçon et une fille. Nous nous sommes mariés en 2011.

En 2012 nous avons eu notre petit Arthur ensuite en 2016 notre petit Tiago
Nous pensions que notre famille était bien comme ça. Mais tout a changé en 2017

Mon histoire commence en septembre 2017 :

« Je m’appelle Christelle
Je suis l heureuse maman de 5 garçons ( 18 ans, 15 ans, 7 ans, 3 ans et 1 an ) et d’un ange de deux
ans et belle maman d’un garçon de 22 ans et d’une fille de 14 ans.

En septembre 2017 j ai rendez-vous chez mon gynéco pour la pose mon stérilet. Après la naissance de
notre dernier mon mari et moi pensons que notre famille est bien comme ça : 6 enfants en tout

Le jour du rendez-vous est arrivé j’ai un retard de règles mais rien de bien méchant mon gynéco m’examine et m’annonce que je suis enceinte de 6 semaines alors que je prend la pilule ??? Plein d’interrogations se posent a nous !

Je téléphone à mon mari pour lui annoncer, le soir nous en parlons longuement décision prise nous le
garderons ce petit bébé inattendu même si cela va être compliqué avec un autre de moins d’un an à
gérer mais je ne veux pas laisser partir ce bébé.

La première écho arrive le 7 novembre et là tout s’écroule clarté nucale épaisse … c’est pas ma première grossesse donc je sais ce que cela veux dire « risque de T21 » … il est 17h donc mon gynéco me
dit qu’il faut que je fasse des examens complémentaires et me donne le numéro de Necker et
débrouille toi …. En revoir madame. 🤔🤔( je pleure)

Le lendemain je téléphone à Necker et on m’explique la procédure à suivre rendez vous pris pour le
14 novembre à 10h ( je pleure)

14 novembre 10h nous sommes dans la salle d attente nous sommes reçus par une sage-femme qui
nous explique la procédure des examens ( écho de contrôle, puis biopsie du trophoblaste) je suis
effondrée, mon mari ne peut pas rester avec moi pour la biopsie.

Nous ressortons des examens à 14h maintenant une longue attente de 48h ….. ( je pleure jour et nuit)
16 novembre 11h le coup de téléphone fatidique….. biopsie du trophoblaste positive trisomie 21
confirmée 😱 je téléphone à mon mari qui est au travail en larmes notre bébé inattendu est atteint de
la T21 nous devons prendre une décision ( je ne cesse de pleurer)

Nous avions déjà discuté avec mon mari du devenir du bébé si la T21 été détectée, nous avions déjà
des enfants et un petit de 11 mois nous ne voulions pas faire vivre ça a nos enfants et en plus aurait il
que la T21 ?

Le lendemain je vais voir mon gynéco qui me dit “je peux rien pour vous” !!!!
Il me donne une lettre et me dit “rendez vous à l hôpital avec cette lettre j’ai pas le temps….”

Je suis en colère je ne comprends rien je suis perdue, je monte à l hôpital et je remets la lettre de mon
gynéco, la secrétaire me dit de m’installer en salle d’attente après un moment le gynéco de garde me
reçoit me prescrit une grosse prise de sang et me donne un rdv pour le jour même avec l’anesthésiste mais sans explications sur la suite des chose (je n arrête pas de pleurer)

Je fait la prise de sang et je vais au rdv d’anesthésiste sans rien comprendre. Là il me demande
pourquoi je viens je ne sais pas quoi lui répondre vu que personne ne m’as rien dit . Il téléphone en
obstétrique pour savoir et là il m annonce IMG programmée

Je remonte au service maternité et je demande à voir quelqu’un mais personne peut me recevoir
faut que je revienne lundi ….. je reste 2 jours à pleurer chez moi avec mes interrogations, mes
questions tout en m occupant de mes enfants

Le lundi matin j’appelle l’hôpital pour savoir ce qu’il en est mais personne me répond du coup je monte
à l hôpital et ne sort pas du bureau de la secrétaire tant que j ai pas vu quelqu’un. Mon gynéco qui
consulte aussi à l hôpital ne veut pas me recevoir, je vois la psychologue du service pendant 1h et
enfin la gynéco de garde me reçoit et m’explique enfin la procédure à venir

Elle me donne les papiers à signer, et des cachet à prendre pour préparer mon col et me dit de revenir
mercredi à 7h pour subir mon IMG car comme je suis à 14 sa +5j je dois accoucher par voie basse

Le mercredi j’arrive à la maternité à 7h l’équipe de garde est au top m’installe a l écart des autre
mamans, on me donne les médicaments à prendre et m’explique ce qui va se passer par la suite ….

22 novembre 2017 9H30 mon cher gynéco se présente avec la sage femme est me dit comme ça
froidement “vous avez pris les cachets maintenant c’est comme une fausse couche et on en parle
plus
” je ne réponds même pas et mon mari est abasourdi par ses mots, la sage-femme revient
quelque minutes plus tard et me dit de pas en tenir compte

11h30 je perds les eaux et grosse douleur mon mari appelle la sage-femme et direction la salle d’accouchement je sens mon bébé passer je pleure tout ce que je peux et là grosse frayeur je n’arrête
pas de saigner je me sens mal …. Le gynéco de garde arrive et essaie d’arrêter les saignements mais
rien la tension chute plus que 9 ….. mon mari me regarde bizarrement et dit à la sage-femme “là ça
ne va pas du tout
” (mon mari est pompier volontaire) je suis très pâle

En 5 min de temps je me sens partir j’ai froid je n’entends plus les gens autour de moi ….. direction le
bloc je fais une hémorragie de la délivrance !!!!

Je remonterai en chambre que 4h plus tard vidée de toute mes forces et sans bébé

Du coup pas de sortie ce jour je reste sous surveillance toute la nuit. Retour chez moi le lendemain
seule mon mari a repris le boulot. Seule trace de l’existence de mon bébé sur le livret de famille car j ai harcelé le personnel médical pour qu’il soit noté, la personne du funérarium a été très gentille et compréhensive.

Par contre pour l’administration laisse tomber, ils ne savent pas faire la différence entre IVG et IMG ils
voulaient pas comprendre et me faire payer la chambre particulière. Quelques semaines plus tard je
demande comment je fais pour savoir où me recueillir car mon bébé a été envoyé en autopsie sans
notre autorisation et là pareil parcours du combattant il a fallu 2 mois de coups de téléphone et
déplacements pour finir par faire un courrier de 8 pages au directeur de l’hôpital pour avoir une
réponse.

Voilà la réponse faite au téléphone à mon mari
Votre fœtus a été découpé en morceaux pour être analysé et il a été incinéré
Une honte, aucun tact, rien !!!

Nous avons reçu un courrier en juillet 2018 nous indiquant que notre Ange était au père Lachaise sur le carré des anges.

Entre temps je suis tombée enceinte de notre dernier bébé mais non sans crainte car nous avons vécu
le début de grossesse exactement que la précédente clarté nucale épaisse de nouveau et re biopsie
du trophoblaste et re angoisse…… biopsie faite le 15 mai 2018 résultat le 17 mai 2018 …. “Allo
madame c’est pour vous dire que tout vas bien pas d’anomalie
” oufffff de soulagement .

Enfin une bonne nouvelle. Car en plus de tout ça j ai enterré ma belle-mère la veille

Naissance prévue du bébé 22 novembre 2018 le même jour que mon IMG 1 an plus tôt je suis perdue
Fin de grossesse compliquée problème de tension ( je suis traitée pour l’hyper tension depuis 10 ans), des haut des bas. Du coup prise de sang et monitoring toutes les semaines les deux derniers mois et plusieurs hospitalisations aussi vu les soucis déclenchement prévu le 9 novembre le même jour que mon petit dernier le jour de ses 2 ans

Le jour J arrive, avant de partir nous faisons un petit anniversaire de petit déjeuner à notre fils il ouvre
ses cadeaux avant que je parte à la maternité…. Et notre bébé arrivera à 16h30.

Mon Timéo, mon bébé d’après, il est ma vie comme tous les autres mais avec ce petit plus à lui.

Merci à Christelle de nous avoir confié son histoire. C’est avec beaucoup d’émotion que nous l’avons mis en page.

Nous souhaitons que toutes les Mamanges, les Papanges, comme Christelle, qui nous suivent, qui nous lisent sachent que nous sommes là et que nous seront toujours là quelque soit leur parcours…

MILAWITHYOU c’est une équipe à l’écoute, attentive et qui fait une vraie place à votre Témoignage de Paranges ! Nous souhaitons vous tendre la main, vous qui traversez un deuil douloureux.

Comme Christelle, contactez nous sur facebook ou par mail et partagez votre Témoignage:
https://www.facebook.com/milacreatrice/ ou contact@milawithyou.com

L’intégralité de la collection du souvenir est disponible ICI

Je me connecte à Mila 😊

 

Vos données personnelles sont utilisées pour traiter votre commande, soutenir votre expérience sur le site et aux fins décrites dans notre politique de confidentialité. Aucune revente de données n’est effectuée.

Mes Points

Points
Veuillez vous connecter si vous souhaitez voir vos points de fidélité

Mes Codes Promo